Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
1/8/2011
SESSION DU RENOUVEAU CHARISMATIQUE
L'Eglise réconciliée
La session du Renouveau charismatique vient de se terminer. Elle s'est déroulée à Beauraing. Après une veillée spectacle sur saint Paul animée par la fraternité de Tibériade, l'eucharistie d'envoi célébrée par le berger de la session envoie chaque brebis vers sa mission, fortifiée des grâces reçues avant le grand rangement final. Un autre temps fort aura marqué la session 2011, la veillée de réconciliation avec l'Eglise, à laquelle ont participé Mgr Léonard et ses trois évêques auxiliaires. Ce fut une veillée de demande de pardon et de réconciliation, qui remua bien des blessures, au cours de laquelle les douloureux dossiers de pédophilie furent évoqués.
L'Evangile du Lavement des pieds a donné le ton à cette veillée en clair obscur, rythmée par l'alternance de demandes de pardon et d'expressions de mercis. Sous la houlette du berger Dany-Pierre Hillewaert, l'Eglise a demandé pardon pour toutes les blessures infligées au corps du Christ. Le prêtre a appelé les fidèles à se laisser envahir par la présence de l'Esprit. Aux ''pardons'' ont succédé les ''mercis'' pour tout ce que l'Eglise donne à ceux et celles qui en vivent. A la suite des participants invités à manifester collectivement leur foi au christ, chacun des évêques s'est exprimé pour manifester son attachement à l'Eglise.
Une Eglise vue comme l'épouse, pour Mgr Léonard, s'appuyant sur le récit de la femme adultère. ''L'Eglise comme la femme adultère est traînée dans la boue devant ses juges. Parfois elle le mérite, lorsqu'elle se prostitue par des abus de pouvoir ou d'ambition, quand ce ne sont pas d'ignobles saloperies'', a lancé l'archevêque, qui a aussitôt rappelé cette parole de Jésus ''que celui d'entre vous qui n'a jamais péché lui jette la première pierre'' ...et devant le silence des accusateurs ''Moi non plus je ne te condamne pas. Va et ne pêche plus''.
L'Eglise universelle, ouverte aux différences, telle qu'on la retrouve dans les lettres de saint Paul, où ''il n'y a plus ni hommes ni femmes, ni pauvres ni riches'', cette Eglise qui connut des débuts difficiles, n'est pas ans rappeler ce que nous vivons aujourd'hui. Mgr Hudsyn a mis en avant les difficultés qui nous divisent, mais en même temps, l'évêque a encouragé à ''réconcilier les différences dans la communion et le partage. Ceci est important pour l'Eglise, la société et le pays.''
L'Eglise en Belgique a elle aussi été exprimée par Mgr Lemmens, qui voit dans cette session ''une lumière pour beaucoup de gens de ce pays''. Commentant la figure de Marthe qui court vers Jésus, l'évêque a souligné le désir de Jésus de nous voir croître dans la foi, ''afin de devenir des instruments de sa miséricorde''.
Enfin, Mgr Kockerols a pris la parole en résumant l'esprit de cette fin de journée: ''Ce soir nous avons rendu grâce pour cette bénédiction qu'est l'Eglise dans notre vie. Nous avons évoqué les blessures et les cassures dans l'Eglise, comme celles vécues dans nos familles''. Des blessures qui peuvent être profondes et insidieuses, qui demandent parfois un pardon coûteux, du temps et de la prière. L'évêque a invité l'assemblée à se mettre dans cette disposition de réconciliation: ''Dans votre vie de famille et dans celle de l'Eglise, soyez habités du désir du pardon pour recevoir la grâce, le moment venu, de pardonner.''
Il fut proposé à chacun de réaffirmer son choix d'être chrétien, de s'avancer vers un évêque ou un prêtre pour recevoir la bénédiction et une parole de Jean-Paul II.
Mgr Vancottem, évêque de Namur a tenu, à saluer, les participants de cette session estivale.
Retrouvez les autres grands moments de la session Renouveau 2011
http://www.renouveau.be/
Ctb/bl
Translate in English - Nederlands - Deutsch


 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse