Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
20/6/2021
Les sanctuaires de Beauraing dévastés par des vents violents
La population de Beauraing est sous le choc après le passage, c’était samedi soir, d’une mini-tornade. Quelques personnes ont été légèrement blessées mais les dégâts matériels sont eux très importants. Les sanctuaires de Beauraing n’ont pas été épargnés par la pluie, l'orage et le vent surtout. Si la statue de la Vierge est intacte, l’aubépine est elle en partie détruite. Bancs envolés et détruits, arbres déracinés, verrières saccagées… sans parler de la Maison de l’Accueil, elle aussi touchée… c’est un spectacle de désolation qui se présente. Pour permettre aux équipes de secours, aux représentants des sociétés d’assurance de faire leur travail, les sanctuaires sont momentanément fermés. Dès ce dimanche 14h, on attend les premiers volontaires pour nettoyer.
La statue de la Vierge Marie n'a pas été touchée. Par contre, l'aubépine a elle été très endommagée. La statue de la Vierge Marie n'a pas été touchée. Par contre, l'aubépine a elle été très endommagée.

La statue de la Vierge Marie n'a pas été touchée. Par contre, l'aubépine a elle été très endommagée.

Les arbres qui bordent le jardin ont bien peu résisté aux vents violents. Les arbres qui bordent le jardin ont bien peu résisté aux vents violents.

Les arbres qui bordent le jardin ont bien peu résisté aux vents violents.

Pas plus que les bancs. Pas plus que les bancs.

Pas plus que les bancs.

Les bancs qui permettent aux fidèles de vivre, en extérieur, les célébrations ont eux aussi été emportés et détruits. Des dégâts encore aux vitres de l'église comme de la basilique. 
Les bancs qui permettent aux fidèles de vivre, en extérieur, les célébrations ont eux aussi été emportés et détruits. Des dégâts encore aux vitres de l'église comme de la basilique.

Les bancs qui permettent aux fidèles de vivre, en extérieur, les célébrations ont eux aussi été emportés et détruits. Des dégâts encore aux vitres de l'église comme de la basilique.

La mini tornade a encore causé bien des dégâts aux abords de la Maison d'Accueil. La mini tornade a encore causé bien des dégâts aux abords de la Maison d'Accueil.

La mini tornade a encore causé bien des dégâts aux abords de la Maison d'Accueil.

Une fois le site sécurisé, restera à tout nettoyer. Une fois le site sécurisé, restera à tout nettoyer.

Une fois le site sécurisé, restera à tout nettoyer.

Une partie de la toiture de la maison des soeurs a été emportée. Une partie de la toiture de la maison des soeurs a été emportée.

Une partie de la toiture de la maison des soeurs a été emportée.

Il était 22h30 lorsque le vent, à Beauraing on n’hésite pas à parler de mini tornade, a tout détruit sur son passage. Résultat des dégâts impressionnants et une population sous le choc. Si on dénombre quelques blessés, les blessures sont heureusement légères.
Dès ce dimanche matin, Mgr Pierre Warin, évêque du diocèse tenait à exprimer sa sympathie aux personnes touchées par ces intempéries, aux équipes de secours mobilisées toute la nuit. Sympathie aussi aux personnes actives autour des sanctuaires. Les religieuses qui veillent sur la Maison d'Accueil restent très impressionnées par ce qu'elles ont vécu tout comme les pèlerins qui y séjournaient. Une partie de la toiture s’est envolée, des vitres ont été brisées par le vent tout comme des verrières. En tombant, des arbres sont arrivés dans la salle de restaurant!

''C'est un miracle''
Ce n’est que dimanche matin, à la levée du jour, que les dégâts sont apparus. ''La Vierge n’a rien, c’est un miracle'' commente le chanoine Joël Rochette, vicaire général et recteur des sanctuaires. L’aubépine qui l’entoure et dans laquelle, les enfants ont vu, le premier jour des apparitions, la Vierge Marie a elle été en partie détruite. Elle a été réduite de plus de la moitié! Les bancs du jardin des apparitions qui permettent à chacun de se poser, de se recueillir ont été, eux aussi, en grande majorité détruits. Des fétus de paille ! Les panneaux de signalisation indiquant les différents lieux n’ont pas résisté et devront être remplacés.
Un projet est dans les cartons pour repenser cet espace. Comme le souligne le recteur, la restauration du jardin va devoir, aujourd'hui, s’accélérer.
Les intempéries à peine calmées que les premières marques de sympathie arrivaient au sanctuaire. Des hommes et des femmes qui proposaient leurs services pour nettoyer, déblayer le site. Le chanoine Rochette tient déjà à les remercier. Ces personnes seront très rapidement recontactées. Pour le moment, il faut sécuriser le site : des lignes électriques sont tombées, des morceaux de verre jonchent le sol… Dimanche matin, le bourgmestre de Beauraing, Marc Lejeune, donnait son accord pour que des bénévoles viennent, dès 14h, avec brosses et fourches pour déjà dégager le parvis.
Des dégâts ont encore été enregistrés au Castel à quelques centaines de mètres à vol d’oiseau des sanctuaires. Des arbres ont été couchés sur le sol et des véhicules endommagés.

A l'arrêt
Il est demandé aux pèlerins qui envisageaient de passer, ce dimanche, par Beauraing, de postposer leur projet. La rue qui mène aux sanctuaires est interdite à la circulation pour laisser la place aux équipes de secours. Le recteur, le chanoine Rochette, a pris la décision, temporairement, de stopper les activités sur le lieu marial.
C.B.
Photos: J.R.


 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse