Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
12/2/2011
ÉDUCATION CATHOLIQUE
Le pape demande que les séminaristes soient bien formés à l'Internet
Benoît XVI a souligné l'extrême importance d'une bonne formation à Internet au sein des séminaires, en vue de l'action pastorale des futurs prêtres. Il l'a fait le premier jour de l'Assemblée plénière de la Congrégation pour l'éducation catholique, le 7 février dernier, à Rome. Devant 60 membres et consulteurs du dicastère en charge de l'éducation, le pape a rappelé que l'enseignement de la religion à l'école devait être considéré comme une discipline à part entière.
Internet utilisé de façon intelligente et prudente, a jugé le pape, constitue ''un instrument qui peut servir non seulement aux études, mais aussi pour l'action pastorale des futurs prêtres dans les différents domaines ecclésiaux.'' Et de citer ''l'évangélisation, l'action missionnaire, la catéchèse, les projets éducatifs, la gestion des institutions.''
Benoît XVI s'exprimait, alors qu'un document sur 'Internet et la formation dans les séminaires' est actuellement à l'étude à la Congrégation pour l'éducation catholique. Le pape a encore souligné ''l'extrême importance de pouvoir compter sur des formateurs bien préparés'', pour aider les séminaristes à faire bon usage des outils informatiques.
A l'occasion du 70e anniversaire de l'oeuvre pontificale pour les vocations sacerdotales, chargée de favoriser la collaboration entre le Saint-Siège et les Eglises locales pour promouvoir les vocations, le pape a souhaité que ''la pastorale des vocations (...) insiste plus clairement sur le profil du sacerdoce ministériel.'' Selon Benoît XVI, le prêtre doit bien se distinguer des autres fidèles et se mettre à leur service.
Par ailleurs, il a appelé à la reconnaissance de l'enseignement de la religion catholique comme ''une discipline scolaire en dialogue (...) avec les autres'', pour répondre aux exigences des sociétés multiculturelles. Une nouvelle fois, le souverain pontife a mis en évidence le rôle éducatif de cet enseignement, qui ''contribue largement non seulement au développement intégral de l'élève, mais aussi à la connaissance de l'autre, à la compréhension et au respect réciproque.''
En septembre 2009, déjà, la Congrégation pour l'éducation catholique avait déploré la tendance à remplacer l'enseignement de la religion à l'école ''par une étude du fait religieux en général, ou de morale et de culture religieuse.''
Ctb/apic/imedia/bl
Translate in English - Nederlands - Deutsch