Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
24/11/2011
CINEY
Plus de 120 participants au colloque de la CIPL sur les sacrements
Ces 18 et 19 novembre 2011, la CIPL (Commission Interdiocésaine de Pastorale Liturgique) a organisé un colloque autour du thème ''Oser les sacrements aujourd’hui!'' Plus de 120 personnes ont répondu présent à ces deux journées animées par le Père Louis-Marie Chauvet. Enthousiaste, plein de vitalité et de dynamisme, il a captivé son public qui est reparti convaincu de la nécessité vitale de proposer les sacrements dans une société moderne en pleine mutation.
La soirée du vendredi fut consacrée à un temps de veillée-prière animée par le groupe GPS (Philippe Goesseels, Gracia Prevedi et Béatrice Sépulchre). Un moment intense pour tous les participants grâce à ce trio qui compose des chants religieux imprégnés par la lecture quotidienne de la Parole de Dieu. Musiciens de haut niveau, ils invitent à entrer dans la prière et le chant par la participation de toute l’assemblée.
Louis-Marie Chauvet, ancien professeur de théologie à l’Institut catholique de Paris, est actuellement curé dans la banlieue parisienne. Celui-ci a renouvelé l’approche des sacrements, grâce à sa double compétence au plan de la Tradition chrétienne et des Sciences humaines. Sa thèse ''Symbole et Sacrement'' (Cerf, 1987) a été suivie par un ouvrage pour grand public cultivé ''Les Sacrements. Parole de Dieu au risque du corps'' (1993) et plus récemment par un autre ''Le Corps, chemin de Dieu. Les sacrements'' (2010). Quatre sujets ont été abordés en cours de colloque: Pourquoi les sacrements; Parole, Sacrement, Esprit Saint; L’initiation chrétienne; Oser proposer les sacrements aujourd’hui.

Pourquoi les Sacrements? Ils sont les sacrements de l’Evangile du salut. Parole de Dieu et Sacrements sont inséparables: la Parole prend corps dans le rite sacramentel. Comme le dit Vatican II (Dei Verbum): dans l’eucharistie, Dieu nourrit son peuple à la table de sa Parole et du Corps du Christ.
Parole. Sacrement. Esprit Saint. Grâce à Dieu, la théologie occidentale du XXe siècle a retrouvé la place essentielle de l’Esprit Saint dans le salut et les sacrements du salut. La liturgie de Vatican II a inscrit l’invocation à l’Esprit Saint (épiclèse) non seulement dans l’eucharistie, mais aussi dans la réconciliation et l’onction des malades, dans le mariage et l’ordination et bien sûr dans le baptême et la confirmation. L’Esprit Saint est l’acteur privilégié du ''temps de l’Eglise''.
L’Initiation chrétienne. L’unité des trois sacrements chrétiens de base (baptême, confirmation, eucharistie) est également une redécouverte de notre temps. Aujourd’hui, des hommes et des femmes découvrent le Christ et souhaitent participer à un cheminement de foi au sein d’une équipe de catéchuménat. C’est par les sacrements de l’initiation chrétienne que les nouveaux venus seront ''initiés'' ou introduits dans le mystère du Christ grâce à l’action de Dieu lui-même. Mais ce ''devenir chrétien'' du baptême devra se poursuivre pendant toute la vie et intégrer le mystère de la croix et de la conversion.
Oser proposer les sacrements aujourd’hui. Au cœur du monde sécularisé et en profonde mutation culturelle, des hommes et des femmes, mais aussi des adolescents et des enfants demandent les sacrements. Il s’agit de les accueillir jusque dans leurs balbutiements de foi. Leurs motivations pourront s’enrichir à partir de l’Evangile et de la découverte de Dieu qui les appelle. Dieu sauve et ses dons sont gratuits. La ''réception'' du don dans une démarche de liberté engage toutefois à mener la vie évangélique dans la reconnaissance et l’action de grâce.

Les participants ont apprécié la compétence, la pédagogie et l’enthousiasme de L.-M. Chauvet, comme l’a souligné en finale Mgr J.-L. Hudsyn, président de la CIPL et évêque auxiliaire au Brabant wallon. Les sacrements ne sont-ils pas une Bonne Nouvelle pour notre temps et une source d’espérance pour notre monde?
Translate in English - Nederlands - Deutsch