Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
11/3/2011
MOUVEMENT EUCHARISTIQUE DES JEUNES
Le MEJ est là pour forger, aux jeunes, une colonne vertébrale spirituelle
Le Père Eric Vollen, jésuite, ne mâche pas ses mots: ''L'Eglise a perdu sa jeunesse. Nos paroisses ne sont pas attirantes pour nos jeunes!'' Si ces mots sont difficiles à entendre, le Père Vollen (la photo) ne veut pas imaginer que cette situation soit pour autant irréversible. Pour lui, il existe des solutions pour ramener les jeunes vers les églises. Pour les aider à se constituer, selon ses termes, une ''colonne vertébrale spirituelle'', il mise ainsi sur le MEJ, le Mouvement Eucharistique des Jeunes. Un mouvement qui existe depuis bien des années en France mais aussi chez nous. Mgr Rémy Vancottem, évêque de Namur a pour souci de le développer. L'occasion donc de redéfinir ce qu'est ce Mouvement Eucharistique des Jeunes.
Le cardinal Danneels a coutume de dire: ''Un chrétien qui est seul est un chrétien en danger.'' Le Père Eric Vollen va plus loin en se demandant comment, aujourd'hui, un jeune chrétien peut vivre sa foi sans s'essouffler, sans prendre de la distance par rapport à l'église. Et le danger est réél: les jeunes sont peu nombreux pour l'eucharistie dominicale. Oui, mais il y a les JMJ diront certains avec ces milliers de jeunes chrétiens réunis devant le pape. Là aussi le Père Vollen tempère les enthousiasmes. ''La population des JMJ (Journées Mondiales de la Jeunesse) diminue à chaque édition. Et il faut bien reconnaître que les jeunes des JMJ ne constituent qu'une infime partie de la jeunesse!''
''On retrouve dans nos églises, les enfants pour la première communion et puis, un peu plus tard lorsqu'ils se préparent à la profession de foi. Ils viennent, poussés par les catéchistes, parce qu'il y a un sacrement à la clé. Une fois qu'ils ont fait leur profession de foi on en perd beaucoup. On les perd même avant la confirmation... Nous devons arrêter de voir les sacrements comme des ''carottes''!''

Un développement durable de la foi
''Le MEJ, le Mouvement Eucharistique des Jeunes offre un entre-deux, explique le Père Vollen, jésuite, installé au centre spirituel de La Pairelle à Wépion. Il aide les enfants à cheminer vers la première communion puis vers la profession de foi et la confirmation. Après, le MEJ est toujours là pour leur permettre de continuer dans un chemin de développement durable de la foi.''
Au MEJ, les enfants puis les jeunes sont répartis en équipe suivant les tranches d'âge. Des équipes de 6 à 8 personnes. Vous avez ainsi l'équipe FNOU (Feu Nouveau) avec les 7-10 ans, JT (Jeunes Témoins) avec les 10- 13 ans, TA (Témoins Aujourd'hui) avec les 10-15 ans et ES (Equipes Espérance) pour les 15-18 ans. Il est aussi possible de rejoindre une Equipe Apostolique, une EA, si on a de 18 à 25 ans. L'objectif est, dans un parcours de vie, de proposer de la catéchèse.
Ces équipes se constituent dans les paroisses, dans les écoles... L'idée n'est jamais de concurrencer une structure déjà en place. Le MEJ peut être complémentaire. Les équipes se retrouvent pour apprendre à, par exemple, poser un regard bienveillant sur l'autre, à apprendre à s'exprimer mais aussi à écouter l'autre, à s'engager et à agir avec d'autres dans le monde, à prier et à vivre la parole de Dieu. Il n'est pas rare que des enfants du MEJ rendent visite à des seniors qui vivent en institution. Un travail qui part de leur vécu et qui les mène vers les autres. ''On leur apprend à prier et à vivre la parole de Dieu, poursuit le jésuite, à l'incarner dans la vie de tous les jours.''

Chanter, danser, réfléchir...
Ces équipes sont menées par des jeunes avec, en soutien, un adulte. Des meneurs eux mêmes issus du MEJ. Pour les aider dans l'animation des réunions, dans la progression des enfants, des outils pédagogiques sont proposés. Des outils qui varient suivant les tranches d'âge. Des outils qui servent de support mais un animateur à l'imagination débordante est libre dans sa pédagogie. Des réunions où l'on chante, où l'on danse, où l'on bricole autour de la parole de Dieu. Actuellement, chaque équipe, suivant la tranche d'âge, travaille sur les sacrements. Des camps sont aussi organisés pour poursuivre, pendant les vacances, ces moments de partage, de réflexion qui varient au fil des années, suivant les thèmes. Des contacts avec les prêtres sont aussi prévus comme des célébrations.
Le Père Vollen a ainsi constaté que le MEJ a ramené, vers l'Eglise, des jeunes. ''Les jeunes du MEJ se marient religieusement bien sûr mais j'ai aussi remarqué que lorsqu'ils sont parents, ils ont envie de faire baptiser leurs enfants, de les faire cheminer dans une vie de foi.''
C.B.
Pour plus de renseignements sur ce Mouvement Eucharistique des Jeunes, il s'agit de contacter le Père Eric Vollen au 0474/45.24.46 ou encore eric.vollen@lapairelle.be

Translate in English - Nederlands - Deutsch


 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse