Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda
Tous les éditos > QUELQUES POINTS D'ACTUALITE (24/01/2006)


QUELQUES POINTS D'ACTUALITE
      L’actualité m’amène à vous parler aujourd’hui de quatre sujets différents.

Le Chemin néocatéchuménal rappelé à l’ordre ?

      Le Chemin néocatéchuménal est cette réalité d’Église qui permet à des adultes, souvent déjà baptisés, de découvrir enfin, grâce à un long itinéraire personnel et communautaire, toutes les richesses de vie de leur baptême. Le diocèse est heureux de compter déjà, à Jambes et Ciney, plusieurs communautés vivant de la sorte une « catéchèse nouvelle », à l’âge adulte, un « néocatéchuménat ». Nous avons également la joie d’avoir à Namur, en plus de notre Séminaire traditionnel, un Séminaire « Redemptoris Mater », c’est-à-dire un Séminaire international, formé de jeunes ayant grandi dans le Chemin néocatéchuménal, mais se destinant à devenir prêtres de notre diocèse de Namur-Luxembourg. Ce Séminaire nous a déjà donné jusqu’ici cinq excellents prêtres.
      Or certains parmi vous ont peut-être été déconcertés en entendant que le Pape aurait fait de vives remontrances au Chemin néocatéchuménal, en matière liturgique. Quelques quotidiens d’Europe ont alimenté ces doutes en présentant la situation de manière caricaturale, ce que d’aucuns n’ont pas manqué de répercuter avec complaisance. Qu’en est-il ?
Dans une lettre récente aux responsables du Chemin, non destinée à la publication, mais dont certains ont organisé la fuite, le Cardinal Arinze, Préfet de la Congrégation romaine pour le Culte divin, a consacré certaines pratiques liturgiques propres aux communautés néocatéchuménales, ce qui est un point très positif, notamment celle du baiser de paix avant l’offertoire, qui gagnerait, selon moi, à être étendue à l’Église universelle, pour éviter la dissipation si fréquente avant la communion.
      Le seul point qui, en matière proprement liturgique, se présente comme une mise au point, c’est celui de la communion sous les deux espèces selon la manière de faire du Chemin néocatéchuménal jusqu’ici concédée à titre expérimental. Selon mon expérience, c’est la manière la plus respectueuse et la plus digne que j’aie jamais rencontrée à l’usage d’une foule. Certains journaux l’ont présentée de manière gravement caricaturale en affirmant que les fidèles des communautés néocatéchuménales se partagent une grande miche de pain et se passent de main en main une coupe de vin. Ce n’est justement pas cela ! En aucune manière ! Il existe, par contre, ailleurs, dans nos pays, de graves abus dans la manière de communier qui mériteraient, pour le coup, de solides rappels à l’ordre.
      J’ai vécu la superbe audience, si fraternelle et encourageante, accordée par Benoît XVI le 12 janvier à dix mille chrétiens du Chemin. Il est clair que celui-ci mettra docilement en pratique les décisions de Rome. Cette attitude filiale d’obéissance, qui gagnerait à être imitée par bien d’autres dans l’Église, mérite d’être récompensée autrement que par des caricatures.

Une École d’oraison à Namur

      À l’occasion de l’Année de la Prière, le diocèse organise une « École d’oraison », c’est-à-dire un lieu où tout chrétien peut apprendre à prier silencieusement, de manière prolongée, en présence du Seigneur. La seule condition pour y participer est de désirer prier. Il ne faut pas d’autre qualification. Animée par une équipe de laïcs et de personnes consacrées et par moi-même, cette École d’oraison se donnera en 6 soirées, de 19h.45 à 22h., tous les mercredis du 1er février au 8 mars 2006, au Home Saint-Joseph (Petites Sœurs de Pauvres), Rue Ernotte 10, à Namur.

Baptêmes et confirmations d’adultes

      Comme vous le savez, les baptêmes d’adultes se multiplient dans notre pays. Dans notre diocèse également, nous avons des catéchumènes en préparation pour leur baptême à Pâques 2006 ou 2007. Les nouveaux candidats peuvent s’adresser à moi à n’importe quelle période de l’année, mais en sachant que la durée normale du catéchuménat est d’un an et demi. Je rappelle aussi que les adultes déjà baptisés (plus de 18 ans), mais non confirmés, peuvent, après en avoir parlé à leur curé, s’adresser à moi, quel que soit leur âge. Après la préparation voulue, ils pourront être confirmés à la Cathédrale, la veille de la Pentecôte, le samedi 3 juin 2006, à 20h. C’est toujours une très belle fête !


Fête de la Vie Consacrée

      Qu’il s’agisse de religieux ou de religieuses, de communautés anciennes ou nouvelles, de vierges consacrées, d’ermites ou de membres d’Instituts séculiers, nous avons dans le diocèse une présence importante et appréciée de la Vie Consacrée. Je vous invite à participer à sa fête annuelle, qui se célébrera le dimanche 5 février à Beauraing, de 9h.30 à 17h. Vous êtes particulièrement les bienvenus à la messe que je célébrerai à 15h.45 en action de grâces pour le trésor que la Vie Consacrée représente dans notre diocèse.

+ André-Mutien,
Évêque de Namur.



Accéder à tous les éditos