Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
10/8/2011
MGR WARIN ASSISTERA AUX JMJ
'' Les jeunes ont besoin de tels rassemblements pour grandir, pour nourrir leur foi''
Mardi prochain, en compagnie d'autres évêques belges, Mgr Warin, évêque auxiliaire de Namur, s'envolera pour Madrid et ses Journées Mondiales de la Jeunesse. Des JMJ qu'il a pu vivre, pour la première fois en 2005, lorsqu'elles ont eu lieu à Cologne, en Allemagne. Il garde le souvenir d'une grande émotion: ''c'était fabuleux de les entendre scander Benedetto, Benedetto.'' Un regret par contre: celui de ne pas avoir réussi à avoir plus de contacts avec les jeunes sur place. A quelques jours de son départ, il veut espérer qu'en Espagne, ce sera différent, qu'il aura plus de temps pour aller à la rencontre des ''Jmj'istes'', pour discuter avec eux. ''Le pape Jean-Paul II a vraiment eu une intuition géniale en provoquant un tel rassemblement. C'est un événement catalyseur qui peut aider les jeunes à trouver des repères dans leur vie.''
''Le pape Jean-Paul II a vu juste. Je lui suis reconnaissant d'avoir compris que des rassemblements sont l'occasion de grandir dans sa foi.'' Ce commentaire, c'est celui de Mgr Warin, évêque auxiliaire de Namur, en partance pour les JMJ. Il y participera pour la deuxième fois. Mgr Warin part, avec dans sa valise, beaucoup d'espoir. ''J'espère que ces Journées Mondiales de la Jeunesse vont faire du bien aux jeunes. Dans notre société surinformée beaucoup sont en manque de repères. Un tel événement peut les aider à donner un sens à leur vie. Quand je vois ce qui se passe en Angleterre, je ne peux pas ne pas imaginer le mal être de cette jeunesse.''
Les jeunes, Mgr Warin les connaît bien. Il y a quelques jours encore, il co-animait le pèlerinage diocésain à Lourdes qui rassemble des ados -ils étaient plusieurs dizaines-, des jeunes et des adultes. Avec les autres évêques de Belgique, il participe encore à la Marche des rameaux qui a lieu, elle, le dimanche avant Pâques, un rassemblement dans l'esprit des JMJ... On pourrait ajouter à cette liste tant d'autres organisations encore. ''Au départ lorsqu'ils rencontrent un évêque, les jeunes peuvent avoir une légère appréhension. Elle disparaît très vite. Lorsque je participe à des marches, je suis en basket comme eux. En toute simplicité, ils viennent à ma rencontre et une complicité naturelle s'installe. J'aime beaucoup ces rassemblements où pour participer il ne faut pas être un intellectuel ou encore une grenouille de bénitier: il y a aussi des jeunes qui doutent et ils n'hésitent pas à le dire. Ils se posent des questions. C'est l'occasion de longs échanges. Quand je suis à leurs côtés, je me sens être prêtre.''

Peur de demain
Mgr Pierre Warin est par contre ému devant la souffrance vécue par de nombreux jeunes. ''J'ai participé dernièrement à une veillée de réconciliation spécialement orientée vers les jeunes. J'en ai entendu des souffrances. Une jeune fille de 18 ans est venue, en pleurs, me parler de la séparation de ses parents et du fait que, depuis, son père ne veut plus d'elle. Une autre s'interroge sur la manière dont elle veut vivre sa sexualité: elle a découvert que des copines de 18 ans vendaient leur corps à des hommes de 40 ans! Quelles blessures pour ces jeunes! Qu'est-ce que cela va donner plus tard?'' Pour l'évêque auxiliaire de Namur, ces JMJ comme tous les rassemblements religieux constituent un temps idéal pour nourrir sa foi. ''Dans l'évangile, on parle de soulager, de guérison. Ce ne sont pas des données périphériques. Elles se retrouvent à chaque page: la compassion de Dieu est immense. Ils doivent aussi pouvoir se rendre compte que les prêtres exercent un ministère de consolation, ils n'ont pas besoin de prophéties de malheur.''

Un bémol
En 2005, Mgr Warin participait donc aux JMJ. Il en est revenu avec un regret: celui de ne pas avoir eu plus de contact avec la jeunesse. ''Nous étions hébergés à 20km de Cologne. Chaque jour, nous nous retrouvions coincés dans des embouteillages à n'en plus finir. Lors de tels voyages, il y a encore un volet protocolaire incontournable. J'espère qu'à Madrid, les contacts seront plus nombreux notamment lors des différentes célébrations.'' Certains évêques ont été chargés de catéchèses. Mgr Warin espère qu'il pourra prononcer l'une des homélies lors des rassemblements des francophones. Mgr Vancottem sera aussi présent, à Madrid, du 16 au 21 août. Il y a quelques mois, sur ce site internet, il appelait les jeunes à partir pour l'Espagne, à vivre cette expérience de foi.
''Ils ont besoin de témoins souligne l'évêque auxiliaire. Ils ont besoin qu'on leur parle sur base du témoignage, sur le mode du ''je''. Et moi, je suis prêt à le faire. Je peux leur parler de ma vie dans ses beaux moments comme dans les plus difficiles. Des temps de doute, de recherche mais aussi comment j'ai été touché par Dieu, comment je me suis laissé empoigner par le Seigneur.''
Christine Bolinne
La photo: Mgr Warin et Mgr Vancottem seront présents à Madrid durant ces JMJ.
Translate in English - Nederlands - Deutsch