Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
18/4/2011
POUR VOUS C'EST QUOI LE CARÊME
Un nouveau début...
Tous les ans, il y a cette période assez mythique du Carême qui depuis tout petit représente à mes yeux de petits sacrifices que me parents m'incitaient à faire: dont le plus caricaturé était l'abstinence en chocolats et en bonbons.
Bonjour la joie de vivre le Carême.... Mes chers parents me disaient que Jésus me le revaudrait bien, que cela lui faisait plaisir. Je dois vous dire qu'à court terme j'étais plutôt content, étant convaincu qu'il y était pour quelque chose dans la récolte des dizaines d'œufs en chocolat et de bonbons à Pâques. Puis le temps passe, et j'ai compris que les œufs ne m'apportaient pas grand chose... Alors je me suis mis à réfléchir comment je pourrais vivre Pâques de manière peut-être plus intense et moins puérile.
En effet, quand je regarde autour de moi, je ne vois pas vraiment de grandes différences qui seraient typiques du Carême: nombreux sont les gens qui aimeraient voir leurs vacances s'allonger, mais j'ai jamais entendu quelqu'un me dire qu'il aimerait voir le Carême s'allonger... On caricature le Carême en se disant ''ce n'est quand même pas de petits sacrifices qui vont changer quelque chose.'' Peut-être... Je crois que la question mérite réflexion dans une société paranoïaque avec la consommation. En fait, on caricature le Carême pour mieux l'éliminer. Pourtant un évènement semblable a du succès de nos jours: je parle du Ramadan. Les parcours sont semblables mais ont un objectif singulièrement différent: le Ramadan est un mois intense de vie spirituelle alors que le Carême est avant tout une marche que les futurs baptisés faisaient jusqu'au jour du Baptême, Pâques! Alors, pour ceux qui comme moi n'ont pas un baptême prévu pour cette Pâques, on a néanmoins peut-être intérêt à faire une marche: spirituelle, certes, mais concrète. Le mercredi des Cendres me rappelle la mort physique promise: quel sera alors mon bilan face à Dieu et surtout face à moi-même? Vivons chaque jour comme le dernier. Difficile n'est-ce pas? Surtout qu'en Europe on peut se dire qu'on vivra probablement jusqu'à 80 ans installés confortablement... Pourtant tout peut arriver! Et pourquoi attendre? Voyons en Carême une occasion d'un nouveau début, une occasion de se ressourcer pour trouver la juste mesure pour la nouvelle année chrétienne dans la prière, l'aumône et le jeûne et tout autre chose! La prière me semble être une solution intéressante face à mon impuissance contre les Malheurs du Monde maintenant et ici; le jeûne serait mon effort à savoir se passer des choses superficielles auxquelles j'accorde trop d'importance et m'accrocher plus à l'essentiel que Dieu pointe; et enfin l'aumône c'est le partage avec les autres: ce doit être le maximum de choses, mais avant tout l'Amour et le Bonheur émancipés par Dieu, puisque il n'y a pas de vraie joie sans que celle-ci soit partagée!
Alors quand on me demande comment je vis mon Carême, je leur réponds: ''Je prends ma vie en main.'' Et vous? Qu'attendez-vous?
Alexandre, étudiant, membre du Centre Religieux Universitaire

Translate in English - Nederlands - Deutsch


 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse