Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
24/4/2011
MESSAGE DE MGR VANCOTTEM
Où en sommes-nous dans notre démarche de carême?
A la mi-carême, Mgr Rémy Vancottem, évêque de Namur tient à nous poser une question: où en sommes-nous dans notre préparation de Pâques? Pâques approche à grands pas, ce sera le dimanche 24 avril. Un moment pour faire le point: se dire que l'on continue comme on a commencé ou alors qu'il est temps de faire un effort supplémentaire.
''Revenez à moi de tout votre cœur.'' Joël 2,12
Au moment d’y entrer, l’Eglise nous faisait réentendre l’évangile où Jésus nous parle de l’aumône, du jeûne et de la prière (Mt 6, 1-6.16-18).
L’aumône -ou le partage avec les autres- augmente la charité fraternelle.
La prière, qui nous met en dialogue avec Dieu, augmente la foi.
Et le jeûne -ou les privations volontaires-, qui creuse notre faim et purifie notre désir, augmente notre foi.
L’Eglise nous demande ainsi, pendant quarante jours, de nous préparer à Pâques par une nouvelle conversion –celle que le Seigneur attend de nous cette année– pour revivre en nous l’espérance en l’avenir que Dieu nous donne.
Pour revenir à la source qui alimente notre vie de foi, notre espérance et nous donne de nouvelles capacités d’aimer, Jésus nous propose donc de pratiquer le jeûne, la prière et le partage avec les autres.
Jeûner, c’est avoir le courage de ne pas continuellement tromper sa faim humaine par de petites compensations qui nous donnent l’illusion d’exister, avoir le courage d’une vie moins dispersée, le courage de s’arrêter, de prendre le temps d’écouter, de rencontrer les autres en vérité. Le jeûne nous touche dans l’univers mystérieux de nos désirs pour réveiller en nous un autre désir –le désir de l’Autre, de sa présence, de la rencontre des autres.
C’est ainsi que l’effort de Carême réveille à l’essentiel et nous ouvre à l’espérance. Comme l’amour des autres, l’espérance nous fait participer à la vie de Dieu. Elle est un don de Dieu qui nous aide à croire en l’avenir et qui trouve son fondement dans la confiance en Dieu.
Voilà pourquoi Jésus insiste sur la prière sans laquelle la confiance en Dieu n’est pas possible. Nous nous y abandonnons à son amour. Elle nous permet de repartir dans l’espérance et l’amour des autres.
La mi-carême, un bon moment pour faire le point. Il n’est pas trop tard pour commencer ou recommencer à nous mettre en route vers Pâques. Mais quoi que nous faisons, que nous le fassions ''dans la joie d’un désir spirituel renouvelé'' (règle de Saint Benoît).
† Rémy Vancottem

Translate in English - Nederlands - Deutsch


 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse