Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
18/8/2011
LE PAPE À MADRID
''N'ayez pas honte du Seigneur'' a lancé Benoît XVI
Arrivé à Madrid pour son troisième rendez-vous avec la jeunesse le pape Benoît XVI a exhorté les jeunes catholiques du monde entier à ne pas avoir honte de leur foi chrétienne. Ce déplacement est avant tout motivé par son souhait de rencontrer la jeunesse chrétienne, en héritage de Jean-Paul II. Avant d'atterrir à l'aéroport international de Madrid, à bord de l'avion, le pape a plaidé devant les journalistes qui l'accompagnaient, pour une économie régulée qui préfère l'homme au profit.
Devant les plus hautes autorités espagnoles et sous un ciel couvert, Benoît XVI a indiqué être venu à Madrid ''pour exhorter les jeunes à rencontrer personnellement le Christ-Ami'', des jeunes qui ''voient la superficialité, la consommation et l'hédonisme régnants, tant de banalité au moment de vivre la sexualité, tant de manques de solidarité, tant de corruption''. Mais ces jeunes, a aussitôt expliqué le pape, ''savent que sans Dieu il serait difficile d'affronter ces défis et d'être vraiment heureux''.
''N'ayez pas honte du Seigneur'' a lancé le pape en espagnol à l'intention des jeunes après avoir fait le constat que les difficultés ne manquent cependant pas. ''Des tensions et des confrontations existent en tant d'endroits du monde, avec même du sang qui coule'', a noté Benoît XVI, estimant que ''la justice et la haute valeur de la personne humaine se plient facilement à des intérêts égoïstes, matériels et idéologiques''.
Le pape a aussi déploré que l'environnement et la nature ne soient pas respectés comme il se doit, il a évoqué les nombreux jeunes qui regardent avec préoccupation leur avenir face à la difficulté de trouver un emploi digne, ou encore ceux qui ont besoin d'aide pour ne pas tomber dans les filets de la drogue, d'une aide efficace si par malheur ils y sont déjà tombés.
''L'économie ne peut fonctionner comme une économie autorégulée. L'homme doit être au centre de l'économie, qui n'est pas le profit mais la solidarité'', a déclaré le pape. ''Cela se confirme dans la crise actuelle. L'économie ne peut se mesurer par le maximum de profit'', a encore affirmé Benoît XVI avant d'inviter les hommes à ''se mettre au service de la protection du travail pour tous''.
Dans la soirée, Benoît XVI est attendu sur la Plaza de Cibeles, au coeur de la capitale espagnole par les quelque 500 000 participants des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ).
Ctb/apic/imedia/bl
Translate in English - Nederlands - Deutsch