Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda
7/11/2017
Retour sur le festival SoulQuest à Thy-le-Château
C’est un très beau festival SoulQuest qui vient de se tenir à Thy-le-Château. Une édition joyeuse et interactive qui a réuni une trentaine de ''grands'' jeunes venus de toute la Belgique pour un week-end de ''ressourcement intégral''.
En ouverture du festival SoulQuest: un concert de Fell God, ce groupe chrétien de pop louange qui se produit chaque mois chez les franciscains de Bruxelles. Dans l’église de Thy-le-Château, ils ont interprété reprises et chants de leur création. En ouverture du festival SoulQuest: un concert de Fell God, ce groupe chrétien de pop louange qui se produit chaque mois chez les franciscains de Bruxelles. Dans l’église de Thy-le-Château, ils ont interprété reprises et chants de leur création.

En ouverture du festival SoulQuest: un concert de Fell God, ce groupe chrétien de pop louange qui se produit chaque mois chez les franciscains de Bruxelles. Dans l’église de Thy-le-Château, ils ont interprété reprises et chants de leur création.

Après les laudes du samedi matin animées par la fraternité de Tibériade, le Père Tanguy-Marie Pouliquen a pris la parole pour encourager les jeunes à déployer leurs propres talents, ''sans essayer de ressembler aux autres''. Après les laudes du samedi matin animées par la fraternité de Tibériade, le Père Tanguy-Marie Pouliquen a pris la parole pour encourager les jeunes à déployer leurs propres talents, ''sans essayer de ressembler aux autres''.

Après les laudes du samedi matin animées par la fraternité de Tibériade, le Père Tanguy-Marie Pouliquen a pris la parole pour encourager les jeunes à déployer leurs propres talents, ''sans essayer de ressembler aux autres''.

De gauche à droite, pour la célébration du samedi midi: le Père Hervé de Leffe, le Père Olek, le Père Tanguy-Marie, l’abbé Reginaldo (délégué épiscopal pour le Service jeunes) et le Père Jean-Luc des Béatitudes. De gauche à droite, pour la célébration du samedi midi: le Père Hervé de Leffe, le Père Olek, le Père Tanguy-Marie, l’abbé Reginaldo (délégué épiscopal pour le Service jeunes) et le Père Jean-Luc des Béatitudes.

De gauche à droite, pour la célébration du samedi midi: le Père Hervé de Leffe, le Père Olek, le Père Tanguy-Marie, l’abbé Reginaldo (délégué épiscopal pour le Service jeunes) et le Père Jean-Luc des Béatitudes.

Retour dans les locaux de la communauté des Béatitudes pour les activités du samedi après-midi. Et tout d’abord le repas servi en toute décontraction. Retour dans les locaux de la communauté des Béatitudes pour les activités du samedi après-midi. Et tout d’abord le repas servi en toute décontraction.

Retour dans les locaux de la communauté des Béatitudes pour les activités du samedi après-midi. Et tout d’abord le repas servi en toute décontraction.

Un des ateliers de l’après-midi était consacré à la question des migrants et de la mondialisation. Les Pères jésuites Roland Francart et Xavier Dijon ont parlé au nom du JRS (le Jesuit Refugee Service). Un des ateliers de l’après-midi était consacré à la question des migrants et de la mondialisation. Les Pères jésuites Roland Francart et Xavier Dijon ont parlé au nom du JRS (le Jesuit Refugee Service).

Un des ateliers de l’après-midi était consacré à la question des migrants et de la mondialisation. Les Pères jésuites Roland Francart et Xavier Dijon ont parlé au nom du JRS (le Jesuit Refugee Service).

Entre deux ateliers, pause ludique pour certains participants. Entre deux ateliers, pause ludique pour certains participants.

Entre deux ateliers, pause ludique pour certains participants.

Alexis et Ingrid ont animé un autre atelier consacré au mariage et à la famille. Par le témoignage de leur expérience, ils ont présenté les grandes lignes de ce que l’Eglise invite à vivre à ce sujet. Alexis et Ingrid ont animé un autre atelier consacré au mariage et à la famille. Par le témoignage de leur expérience, ils ont présenté les grandes lignes de ce que l’Eglise invite à vivre à ce sujet.

Alexis et Ingrid ont animé un autre atelier consacré au mariage et à la famille. Par le témoignage de leur expérience, ils ont présenté les grandes lignes de ce que l’Eglise invite à vivre à ce sujet.

Après les laudes du dimanche matin animées par les Béatitudes dans l’esprit de la liturgie byzantine, les jeunes ont été invités à réfléchir: ''Pour toi, quelle est l’empreinte que Dieu a voulu laisser en toi lors de ce festival? Quelle empreinte es-tu toi-même appelé à laisser?'' Après les laudes du dimanche matin animées par les Béatitudes dans l’esprit de la liturgie byzantine, les jeunes ont été invités à réfléchir: ''Pour toi, quelle est l’empreinte que Dieu a voulu laisser en toi lors de ce festival? Quelle empreinte es-tu toi-même appelé à laisser?''

Après les laudes du dimanche matin animées par les Béatitudes dans l’esprit de la liturgie byzantine, les jeunes ont été invités à réfléchir: ''Pour toi, quelle est l’empreinte que Dieu a voulu laisser en toi lors de ce festival? Quelle empreinte es-tu toi-même appelé à laisser?''

Les participants ont ensuite rejoint l’église de Thy-le-Château pour la messe paroissiale. Une messe présidée par l’abbé Hadelin de Lovinfosse, curé dans le secteur pastoral de Walcourt. Les participants ont ensuite rejoint l’église de Thy-le-Château pour la messe paroissiale. Une messe présidée par l’abbé Hadelin de Lovinfosse, curé dans le secteur pastoral de Walcourt.

Les participants ont ensuite rejoint l’église de Thy-le-Château pour la messe paroissiale. Une messe présidée par l’abbé Hadelin de Lovinfosse, curé dans le secteur pastoral de Walcourt.

De l’avis des organisateurs, cette édition 2017 du festival a connu un joli succès. ''Les jeunes sont heureux de leur passage et prêts à nous donner un coup de main pour l’an prochain'', soulignent-ils. Le rendez-vous est pris. De l’avis des organisateurs, cette édition 2017 du festival a connu un joli succès. ''Les jeunes sont heureux de leur passage et prêts à nous donner un coup de main pour l’an prochain'', soulignent-ils. Le rendez-vous est pris.

De l’avis des organisateurs, cette édition 2017 du festival a connu un joli succès. ''Les jeunes sont heureux de leur passage et prêts à nous donner un coup de main pour l’an prochain'', soulignent-ils. Le rendez-vous est pris.

Une des particularités du festival SoulQuest est d’être co-organisé par le Service jeunes du diocèse et des communautés monastiques et nouvelles. Des communautés dans lesquelles le festival s’arrête régulièrement. Après Libramont, Malonne, Beauraing, Salzinnes, Ciney et Habay-la-Neuve, c’est à Thy-le-Château que le rassemblement, version 2017, a fait escale. Une halte logique quand on sait que la communauté des Béatitudes – installée dans ce village du doyenné de Walcourt – accompagne le festival depuis les tout débuts.
Le festival SoulQuest, ce sont bien sûr des moments de réflexion et de célébration, de partage et de recueillement, de témoignage et d’enseignement… mais aussi de fête et de convivialité. Cent cinquante personnes se sont d’ailleurs retrouvées en l’église de Thy-le-Château, vendredi soir, pour le concert d’ouverture donné par Fell God, un groupe de pop louange.
S’agissant d’un festival itinérant, le SoulQuest mobilise les paroisses dans lesquelles il passe. Cette fois encore, les organisateurs ont pu compter sur la collaboration des familles de l’endroit pour héberger les festivaliers. Du côté du programme, on retiendra particulièrement la conférence du samedi matin donnée par le Père Tanguy-Marie Pouliquen, prêtre au sein de la communauté des Béatitudes dans le sud de la France. Profitant du thème proposé aux participants – ''Laisse ton empreinte!'' –, le Père Tanguy-Marie a exhorté les jeunes à déployer leurs propres talents, ''sans essayer de ressembler aux autres, ce qui passe par un enracinement dans la grâce du Seigneur et une bonne connaissance de soi''. Les ateliers qui ont suivi, les moments de silence, les célébrations ont tourné eux aussi autour de ce thème de l’empreinte. Avec au final deux questions posées à chaque participant: ''Pour toi, quelle est l’empreinte que Dieu a laissée en toi lors de ce festival?'' Et ''Quelle empreinte es-tu toi-même appelé à laisser?''
De l’avis des organisateurs, les activités ont donné lieu à une belle interactivité, entre les jeunes et les intervenants, entre les jeunes eux-mêmes… Ce qui fait dire aux membres du Service jeunes que, malgré la participation plutôt modeste, cette édition 2017 a connu un joli succès. ''Les jeunes sont heureux de leur passage et prêts à nous donner un coup de main l’an prochain'', soulignent-ils.
A.S.