Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda
23/1/2018
Jean-Marie Mottoul a rejoint la famille des diacres permanents
Sur le carton d'invitation, il a choisi d'imprimer une photo du prieuré de Godinne. ''Parce que, c'est là que tout a commencé'' ponctue Jean-Marie Mottoul. A 68 ans, il va recevoir, des mains de Mgr Vancottem, l'ordination diaconale. Lui, le passionné d'économie qui a sillonné le monde pour partager son savoir professionnel rejoint ainsi la grande famille des diacres permanents. Son ordination a eu lieu le dimanche 28 janvier, à 15h, en l'église du Sacré-Cœur de Jambes-Velaine.
''Un jour, Jésus m'a dit: 'Jean-Marie, mon Eglise a besoin de toi.''' Jean-Marie Mottoul est quelque peu surpris par ce qu'il n'hésite pas à qualifier d'appel. Dimanche, y ayant répondu,il sera ordonné diacre permanent.
''Je suis né à Godinne, mon père était enseignant au collège. J'ai été baptisé au prieuré où j'ai encore été acolyte. C'est là que tout a démarré.'' confie le futur diacre. Un démarrage certes mais qui connaîtra des interruptions... Jean-Marie Mottoul le reconnaît bien volontiers. Par la suite, il a mené, comme il dit, une vie banale de chrétien: ''Je n'allais même pas à la messe tous les dimanches.'' Aujourd'hui, il a changé sa perception des choses et a un message à donner aux plus jeunes notamment: ''Les générations d'aujourd'hui ne pratiquent plus régulièrement. Elles ne s'imposent pas la discipline de la routine. Elles vont à la messe si elles ont envie d'y aller. Je veux leur dire que si on y va chaque semaine on n'a pas envie de s'en passer. Cela n'apparaît plus comme une obligation.''
Après des études secondaires au collège de Godinne où il a conservé le souvenir de professeurs mais aussi d'excellents éducateurs, il s'inscrit aux Facultés universitaires de Namur (aujourd'hui l'Unamur). Son choix se porte sur des études qui donnent une bonne culture générale. Il décrochera ainsi une licence et une maîtrise en sciences économiques et sociales. Il est diplômé de l'université de Namur mais aussi de l'University of York.

En Belgique et à travers le monde
Après son service militaire débute une carrière professionnelle qui sera pour le moins diversifiée. Ayant réussi l'examen de conseiller des finances pour le ministère du même nom, une de ses missions est de représenter la Belgique mais aussi la France, la Suisse et l'Italie au conseil d'administration de la Banque Asiatique de Développement. Il travaillera encore durant plus de deux ans à Manille, aux Philippines. Il y a emmené avec lui sa famille. Avec son épouse, ils sont les heureux parents de quatre enfants. Et peuvent aujourd'hui gâter 7 petits-enfants. Durant quelques années, de retour au pays, Jean-Marie Mottoul va travailler dans des cabinets ministériels ceux de Mark Eyskens puis de Philippe Maystadt.
On épinglera encore parmi ses nombreuses missions professionnelles la gestion du passage à l'euro. Il a dirigé - avec succès - les 300 personnes qui pendant cinq années ont orchestré cet important changement.
Jean-Marie Mottoul se décrit comme un homme organisé et qui n'hésite pas à féliciter les uns et les autres pour le travail réalisé. ''Il faut reconnaître le travail des collaborateurs et les remercier.'' Il n'hésite pas non plus à changer des méthodes de travail guère performantes. Si, dans un premier temps, cela déstabilise, après cela fait des heureux...
Un fameux CV qui aurait encore pu s'enrichir d'autres expériences. ''J'ai renoncé à des postes prestigieux'' raconte-il. Ses proches n'ont pas toujours compris. ''Tu es un naïf ou un saint?'' Une réaction souvent entendue et qui le fait sourire.

''Une certaine autorité''
Et à l'heure de la retraite, ce touche-à-tout n'a eu qu'une envie: rester actif et étudier la théologie. C'est l'abbé Juan Carlos Conde Cid qui lui a soufflé dans l'oreille que le diaconat pourrait lui convenir. ''J'avais mal mesuré la dimension du diaconat, en fait c'est entrer dans le sacrement de l'ordre. J'ai le sentiment d'avoir un peu perdu de mon identité de laïc. La grâce que j'attends de l'ordination, c'est une certaine autorité. Je pense que l'on écoute plus un diacre: si c'est un diacre qui le dit, c'est un peu différent que si cela vient d'un laïc.''
Jean-Marie Mottoul compte bien faire profiter l'Eglise de son expérience. ''J'ai la conviction que l'Eglise traverse de grandes difficultés.'' Sa volonté est encore de motiver les ''troupes''. Pour le Carême, on prend souvent des résolutions qui sont impossibles à tenir.'' Jean-Marie Motoul préfère lui parler d'objectif à atteindre tous ensemble en se retroussant les mains. ''J'ai envie de dire aux personnes: 'On va y arriver parce que vous êtes les meilleures.' Quand est-ce qu'un prêtre, un évêque, un pape a dit cela?''
C.B.
Translate in English - Nederlands - Deutsch