Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
13/9/2016
Le futur vitrail de l’église St-Martin à Arlon: une trace pour l'avenir
En 2014, l’église Saint-Martin d’Arlon fêtait ses cent ans. Parmi les projets retenus pour célébrer l’anniversaire: celui d'un nouveau vitrail sur le thème du ''Matin de Pâques''. Si la réalisation est toujours en cours, une première partie de l’œuvre a déjà été installée récemment. Etienne Tribolet, maître-verrier, poursuit le travail ''pour la communauté présente et à venir''.
Les premiers contacts entre l’abbé Jean-Marie Jadot et Etienne Tribolet – maître-verrier à Honnay, près de Beauraing – remontent à 2007. À l’époque, le doyen d’Arlon et le comité de sauvegarde de l’église Saint-Martin réfléchissaient aux possibilités de commémorer le centenaire de l’édifice. En décidant de remplacer le vitrail blanc situé au-dessus de l’entrée principale, les responsables de la paroisse faisaient le choix non seulement d’enrichir le patrimoine culturel de leur église mais également de laisser aux générations futures une trace du siècle en cours.
Etienne Tribolet (photo) est une personnalité bien connue dans le monde du vitrail. Il compte à son actif de nombreuses réalisations: la verrière de la pro-cathédrale anglicane de Bruxelles, les vitraux du chœur de l’église Saint-Sébastien d’Annapes de Villeneuve d’Ascq (diocèse de Lille), ceux de la brasserie de l’abbaye Saint-Rémy de Rochefort, de l’église Saint-Materne d’Anthée ou encore de l’église Saints-Pierre-et-Paul de Thy-le-Château. Autant de références qui ont conduit la paroisse Saint-Martin à lui confier, elle aussi, son ambitieux projet.

''Matin de Pâques'', thème du nouveau vitrail
L’église Saint-Martin d’Arlon est remarquable à plus d’un titre. Notamment du fait de son orientation. Généralement le chœur des églises est tourné vers l’est, vers Jérusalem. Ici, c’est la façade qui est à l’est. C’est donc tout naturellement le thème de la résurrection, celui du ''Matin de Pâques'', qui s’est imposé pour ce futur vitrail, situé dans l’axe du soleil levant.
Etienne Tribolet se souvient de son premier contact avec les lieux: ''Je ne connaissais pas l’église Saint-Martin. La première chose que j’ai faite quand on m’a proposé le projet, c’est de me rendre sur place, d’écouter l’endroit, d’observer la lumière. Le lieu et le thème m’ont parlé d’emblée. Je me suis tout de suite senti à l’aise dans cet espace très équilibré.''
Généralement, Etienne Tribolet utilise des techniques contemporaines pour réaliser ses œuvres. Mais il peut aussi prendre l’option d’un travail plus traditionnel, quand les commanditaires le lui demandent. ''A Arlon, de très beaux vitraux, plus anciens, existent déjà dans le chœur'', souligne-t-il. ''On ne pouvait les négliger. Par souci de cohérence, nous avons opté pour une réalisation classique, avec verre soufflé et sertissage en plomb. Cela garantira l’homogénéité de l’ensemble.''

Pour la communauté présente et à venir
Une fois terminée, la composition consistera en une verrière colorée ''à remplage'', faite de différents panneaux. Le tout devrait être en place au printemps 2018… Mais il n’est pas nécessaire d’attendre la pose finale pour se faire une première idée de l’œuvre. La partie supérieure a été installée il y a quelques semaines. Les paroissiens de Saint-Martin et les touristes de passage peuvent déjà contempler ce premier – magnifique – fragment de travail (photo).
L’étape suivante consistera en la réalisation des six lancettes inférieures. Etienne Tribolet y est occupé. Puisqu’il est à la fois peintre et maître-verrier, artiste et artisan, ce Luxembourgeois d’origine – il est de Houffalize – assure tout de l’exécution de ses projets, sans la moindre sous-traitance… ''Cela explique en partie le temps nécessaire pour la réalisation.'' Un chantier de longue haleine, donc, financé de surcroît en fonds propres, par des parrains et marraines de Saint-Martin et des activités culturelles. ''L’argent arrivant au gré des donateurs, cela engendre aussi des délais supplémentaires.''
L'église Saint-Martin figure depuis 2002 à la liste des biens exceptionnels de la Région wallonne. Au vu des photos qui en donnent un premier aperçu, le projet actuel – à la fois sobre et contemporain – confortera ce statut. Un projet qui nécessite beaucoup de respect et d’humilité… C’est Etienne Tribolet qui l’affirme: ''Dans ce genre d’entreprise, on ne travaille pas pour soi. On travaille pour la communauté présente et à venir. On travaille pour que l’œuvre perdure.'' Et le maître-verrier de conclure: ''Une telle tâche nécessite de la vigilance. Il faut se garder des modes et veiller à ne pas provoquer l’étonnement à tout prix.'' Rendez-vous est d’ores et déjà pris avec l’artiste, dans un an et demi, pour une lecture de l’œuvre dans sa version finale.
A.S.

Il vous est toujours possible de parrainer la réalisation du vitrail de l’église Saint-Martin. Sauf demande d’anonymat, le nom du donateur sera mentionné sur une plaquette placée sous le vitrail. Deux formules vous sont proposées pour concrétiser votre parrainage :
- Via la Fondation Roi Baudouin. Compte: BE10 0000 0000 0404 - BIC: BPOTBEB1. Communication: 128/2574/00036 parrainage vitrail. NB: via cette formule, tout montant supérieur à 40 € donne droit à une exonération fiscale.
- Via Sauvegarde Saint-Martin. Compte: BE29 1096 5298 7164 – BIC: BKCPBEB1BKB. Communication: parrainage vitrail. NB: ici, pas d’exonération fiscale.
Info: Paroisse Saint-Martin - saintmartinarlon@gmail.com.
Translate in English - Nederlands - Deutsch


 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse