Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

Histoire, Culture et Spiritualité

6000-Histoire-N.jpg

© Séminaire de Namur 

L'histoire du diocèse de Namur est assez compliquée. Son territoire actuel appartenait, à l'origine, au "diocèse des Tongres", qui était très étendu et relevait de l'archevêque de Cologne.

Son premier évêque fut saint Servais (+ après 359). Etant une agglomération romaine, Namur a dû connaître très tôt une communauté chrétienne. Les évêques du diocèse y résident épisodiquement à l'époque mérovingienne. Au 7ème siècle, la fondation de grands monastères relança le développement spirituel et économique de la région: monastère de Fosses, fondé par l'irlandais saint Feuillen (+655), Andenne, fondé par sainte Begge (+692), une des ancêtres de Charlemagne, et celui d'Andage, qui recevra plus tard le corps de saint Hubert et prendra le nom de celui-ci.

Au 10ème siècle, un mouvement de réforme de la vie monastique, insistant sur l'intensité de la vie spirituelle, fut lancé par Gérard de Brogne, qui fonda en particulier l'abbaye qui prit son nom. A la même époque, Guibert fondait l'abbaye de Gembloux. Au 12ème siècle, saint Norbert lance l'ordre des prémontrés, qui se consacrent à la fois au ministère des paroisses et à la vie religieuse; il fonde ainsi l'abbaye de Floreffe en 1121. Saint Bernard diffuse la spiritualité des cisterciens et fonde l'abbaye d'Orval en 1132. L'essor des villes au 13ème siècle favorisa la spiritualité féminine, qui se signala par la fondation de monastères de cisterciennes (Salzinnes) et par le rayonnement de femmes comme Marie d'Oignies (+1213) et Julienne de Cornillon, morte à Fosses en 1258.

6000-Mgr Havet-N.jpgLa ville de Namur devint un siège épiscopal en 1559; elle dépendait du siège archiépiscopal de Cambrai. Le diocèse comprenait alors le Brabant wallon, une partie du Hainaut et près de la moitié de l'actuelle province de Namur, le reste appartenait au diocèse de Liège et au diocèse de Reims. Le territoire du Luxembourg relevait lui, en partie, du diocèse de Liège et en partie de celui de Trèves. Le premier évêque de Namur fut Antoine Havet.

Suite au Concordat de 1801, le diocèse de Namur fut restructuré et dépendit alors de Malines. Ses limites correspondaient à celles du département de Sambre-et-Meuse. En 1823, le Luxembourg, y compris le Grand-Duché, fut annexé au diocèse de Namur, mais en 1840, le Grand-Duché devint un vicariat apostolique indépendant. Trois ans plus tard, le diocèse de Namur, après un échange de paroisses avec Liège, recevait sa délimitation actuelle, à quelques rectifications près, effectuées en 1903 et 1977. Le diocèse couvre aujourd'hui les provinces de Namur et de Luxembourg. Durant l'époque contemporaine, les abbayes et monastères de Maredsous, Maredret, Clairefontaine, Ermeton, Hurtebise et Chevetogne contribuent au rayonnement spirituel du diocèse. La fondation des Facultés Notre-Dame de la Paix par les jésuites favorise lui son rayonnement culturel.

 

 Les grandes figures du diocèse
 Abbayes et monastères
 Centres spirituels
 Sanctuaires
 Musées
 Pèlerinages Namurois
 Animation Chrétienne et Tourisme