Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
29/9/2016
Fraternité de Tibériade: les voeux définitifs de frère Joachim
Frère Joachim a 28 ans. Il y a 6 ans maintenant, ce Bruxellois d'origine a rejoint la Fraternité de Tibériade. Ce samedi, le 1er octobre, il y prononcera ses voeux définitifs. Un moment qu'il vit dans la prière bien sûr. Un moment de grande sérénité encore. ''C'est très pacifiant pour moi. Je sais que j'y suis pour toujours.'' Frère Joachim parle de l'ado qu'il était, d'une vie alors bien éloignée du Christ. De sa vie d'aujourd'hui, d'un bonheur mêlé d'appréhension lorsqu'il prend son bâton de pèlerin pour aller à la rencontre des jeunes et leur parler de Jésus. Rencontre.
Frère Joachim a découvert la Fraternité de Tibériade installée à Lavaux-Sainte-Anne lors d'une retraite organisée par l'établissement scolaire dans lequel il était inscrit. Pour le jeune Bruxellois, alors élève de cinquième humanité, ces trois jours ont été riches en émotions. Il y a d'abord eu la vie en pleine nature à des années lumière de la frénésie bruxelloise. ''Moi qui ne connaissais que la ville...'' Il y a surtout eu, une rencontre. ''A ce moment-là, j'étais très éloigné de la foi. Lorsque j'ai rencontré les frères et les soeurs de la Fraternité de Tibériade, j'ai trouvé que ce qu'ils vivaient était vraiment très beau.'' Et lorsqu'un frère est venu proposer aux jeunes de participer, le lendemain matin, à une heure de prière en silence, Joachim répond ''présent''. Frère Joachim: ''Je n'avais pas la grâce de me lever tôt, je n'avais jamais prié durant une heure et qui plus est en silence.'' Les jours suivants, Joachim fait partie de ceux qui rejoignent, dès l'aube, la chapelle. ''J'ai eu la certitude que Dieu était là. Le dernier jour de la retraite, je n'avais plus rien à dire au Seigneur. J'ai ressenti qu'il m'aimait et que son amour était tellement grand.''
De quoi bouleverser le jeune adulte. Cette révélation, il la garde pour lui. Dans son école, Joachim est encore celui qui se porte volontaire pour animer, sur base d'une proposition des frères de Tibériade, un groupe de prière. Quelques mois plus tard, il participe à ''Bruxelles Toussaint 2006'' qui englobe un congrès sur l'évangélisation mais aussi des temps de réflexion pour les chrétiens. Pour Joachim, la réflexion dépasse celle du chrétien invité à trouver sa place dans la ville. Sa préoccupation: s'affirmer chrétien quand on est jeune. Difficile.
Pour ''se nourrir spirituellement, il revient à Tibériade. Il multiplie les séjours en participant à des camps de jeunes ou encore aux week-ends mensuels organisés par ceux que le frère Marc - fondateur de la fraternité - appelle ses oiseaux et ses mésanges. ''Les frères et les soeurs m'ont aidé à trouver, par une vie d'une grande simplicité, la paix et la joie.''

''Termine tes études, passe ton permis''
Au fil des mois, Joachim sent que c'est parmi les moines de Tibériade qu'il a sa place. C'est là que le Seigneur l'appelle. ''Mes parents ont compris. Ils m'ont demandé, avant de m'engager, de terminer mes études et de passer mon permis. Passer le permis n'a pas été simple..'' Le choc a été plus brutal pour son frère comme pour ses deux soeurs. ''On se voit moins souvent mais ils ont bien accueilli ma décision.'' Durant trois ans, il étudie ainsi la théologie à Louvain-la-Neuve après avoir hésité un moment avec les sciences politiques.
En 2010, Joachim franchit le pas. Il entre comme postulant. Durant six mois, il vit la vie de la Fraternité et porte la croix. Après deux ans de noviciat où il est autorisé à porter l'habit, il fera des voeux temporaires. Et samedi, ce sont les voeux définitifs. ''Je vis une grande paix. En fait, cela ne change rien pour moi ou plutôt cela m'apporte une plus grande liberté, je reste un frère de la Fraternité et je sais que je le suis pour toujours. C'est pacifiant.''

La prière et le travail
Aucune crainte chez ce jeune homme qui sait que la prière et le travail continueront à rythmer sa vie. Sa journée débute à 5h45 par une heure de prière silencieuse. Il retrouvera la chapelle à plusieurs reprises au cours de la journée. Entretemps, il travaillera. Frère Joachim s'active à la cuisine. Une autre découverte pour lui... Il s'occupe aussi des ânes de la Fraternité. ''C'est l'émerveillement dans des choses simples.''
Régulièrement, comme ses frères et ses soeurs, le frère Joachim pousse les portes des écoles, va à la rencontre des jeunes. ''Ils sont toujours interpellés de voir des jeunes leur parler de Dieu. Et même quand les enseignants nous disent que la classe est ''difficile'', on est face à des jeunes sages comme des agneaux. Ils sont en recherche de sens. Avant chaque rencontre, il y a toujours une appréhension mais aussi une immense joie. Je sais aujourd'hui que quand nous sommes envoyés, quelque chose est donné pour le vivre.''
Christine Bolinne
Frère Joachim prononcera ses voeux définitifs lors d'une eucharistie qui sera célébrée ce samedi 1er octobre, à 15h, à la chapelle de la Fraternité de Tibériade. Eucharistie qui sera présidée par Mgr Vancottem. Chacun est le bienvenu.
Translate in English - Nederlands - Deutsch