Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
24/10/2016
Année sainte: Les 5 et 6 novembre, Jubilé des détenus
Lorsque le pape François a annoncé l'Année sainte de la miséricorde, il a tenu à y associer les détenus mais aussi leurs familles, les aumôniers... Tous ceux qui gravitent dans et autour de l'univers carcéral. Ce sera les 5 et 6 novembre prochains. L'archevêque de Malines-Bruxelles, Mgr De Kesel a adressé, à cette occasion, une lettre pastorale dans laquelle il invite, plus spécialement encore durant ces deux journées, à prier pour les victimes mais aussi les auteurs de crimes et délits. Il s'agit-là également d'une sensibilisation du grand public.
''Nous n'avons pas attendu cette Année sainte pour bien sûr faire preuve de miséricorde à l'égard des détenus. Et cela se poursuivra après la clôture. La miséricorde, nous la pratiquons au quotidien'' souligne l'abbé Fernand Stréber. Il connaît bien le monde carcéral. Prêtre dans les secteurs pastoraux de Rochefort et Haversin, aumônier à la prison de marche, il est aussi chef de service pour les prisons francophones belges. Avec son homologue, l'abbé Leo De Weerdt et les aumôniers, tout se met en place pour que ce Jubilé soit vécu au mieux dans les prisons.
Et cela passe par une information dans et en dehors des prisons. ''Notre but n’est pas de chercher des coupables. Notre propos est de poser la question cruciale de la présence de Dieu dans ''tout ça'', voire ''malgré tout ça.'' écrit Mgr De Kesel dans une lettre pastorale qui sera lue, par exemple, lors des assemblées dominicales, diffusée sur les sites internet des paroisses, publiée dans les journaux paroissiaux ... Le message que l'archevêque veut faire passer: au-delà du geste commis, il y a un être humain qui a de la valeur. Une prière accompagne cette lettre (à lire sur ce site dans la rubrique ''Spiritualité''). Elle commence par ces quelques mots: ''Seigneur. Apprends-moi à ne pas juger un homme en fonction de ses actes passés...''
Dans les prisons, ce Jubilé sera célébré lors des eucharisties. Les détenus qui en feront la demande recevront encore un flyer avec la lettre de Mgr De Kesel et quelques textes, des prières.
L'abbé Stréber précise que l'accompagnement des détenus fait partie des oeuvres de miséricorde corporelles. Et de citer l'évangile de Matthieu (25, 11-46)... ''j'étais en prison et vous êtes venus jusqu'à moi.''
Un prêtre qui multiplie ses interventions ''sur le terrain''. Il participe, comme les aumôniers, à des conférences. Il parle de son quotidien, il y a un véritable intérêt même s'il est parfois teinté de curiosité pour ce monde de derrière les barreaux. Le samedi 5 novembre dans le cadre de RivEspérance, il participera à un atelier intitulé ''Justice et prison, une alliance contre nature?'' L'abbé Stréber: ''Chaque prison est un microcosme. La visite aux détenus fait partie intégrante de ma mission chrétienne et de ma foi. Je donne de mon temps bien sûr mais je reçois bien plus que ce que je donne.'' Un constat partagé par les aumôniers, par les visiteurs de prison...
En mai dernier, le pape François s'était justement adressé aux aumôniers de prison. Il leur exprimait sa profonde gratitude, sa proximité par la prière, à eux qui s'efforcent de ''défendre la dignité humaine de tous ceux qui se trouvent en prison.''Et de remercier, en particulier, les aumôniers qui en cette Année sainte se font proches des détenus. Le pape qui avait aussi rappelé qu'à l'occasion de ce Jubilé, les détenus pouvaient obtenir l'indulgence dans les chapelles de leur prison mais aussi ''à chaque fois qu'ils passeront la porte de leur cellule, en tournant leur pensée et leur prière vers le Seigneur.'' Et d'espérer ''que ce geste signifie pour eux le passage de la Porte sainte, parce que la miséricorde de Dieu, capable de transformer les coeurs, est également capable de transformer les barreaux en expérience de liberté.''
Ce jubilé comme tous les autres qui ont déjà eu lieu est exceptionnel. Pour le monde des prisons, il vient s'ajouter à une manifestation qui a lieu, elle, tous les ans en novembre, ce sont ''Les journées nationales de la prison.'' Ces JNP se dérouleront du 12 au 22 novembre avec pour thème ''Re-insertion, une illusion?'' Elles sont portées par tous ceux et celles, de toutes confessions, qui manifestent de l'empathie pour ce monde et notamment les visiteurs de prison.
Ces différents moments sont autant d'occasions pour l'aumônerie catholique de dire son inquiétude quant à l'évolution du monde carcéral. Et de dénoncer notamment le surnombre de détenus, la réduction du personnel...
Infos: aumonerie-catholique-des-prisons.be ou encore jnp-ndg.be

Photos d'archives: célébration, en 2013, de la messe de Pâques à la prison de Namur
Translate in English - Nederlands - Deutsch


 Les évêques
 Les prêtres
 Les diacres
 Les laïcs
 La vie consacrée
 Communautés nouvelles et mouvements nouveaux
 L’administration diocésaine
 La Justice ecclésiastique
 Carte du diocèse