Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda

 Retour à la liste
24/10/2016
Dieu nous invite au ‘Like, live, love’… le travail de toute une vie
Après Libramont, Malonne, Beauraing, Salzinnes et Ciney, c’est Habay-la-Neuve qui vient d'accueillir l’édition 2016 du SoulQuest Festival. Un temps de ressourcement ouvert aux jeunes de 16 à 30 ans, dans un climat festif et amical... Un festival organisé cette année sur le thème du ‘Like, live, love’ et marqué par plusieurs temps forts, dont l’intervention de l’abbé Eric de Beuckelaer et le concert du groupe Glorious.
Vendredi soir. Le SoulQuest Festival a commencé par un moment détente avec des jeux, des danses et de la bonne humeur. Une animation de Rosine et du Père Emmanuel, de la Famille Marie Jeunesse. Photos: (c) www.soulquest.be. Vendredi soir. Le SoulQuest Festival a commencé par un moment détente avec des jeux, des danses et de la bonne humeur. Une animation de Rosine et du Père Emmanuel, de la Famille Marie Jeunesse. Photos: (c) www.soulquest.be.

Vendredi soir. Le SoulQuest Festival a commencé par un moment détente avec des jeux, des danses et de la bonne humeur. Une animation de Rosine et du Père Emmanuel, de la Famille Marie Jeunesse. Photos: (c) www.soulquest.be.

Le groupe de musique Woza est intervenu tout au long du week-end. Ici, lors des laudes du samedi matin célébrées dans les locaux du collège Saint-Benoît de Habay. Le groupe de musique Woza est intervenu tout au long du week-end. Ici, lors des laudes du samedi matin célébrées dans les locaux du collège Saint-Benoît de Habay.

Le groupe de musique Woza est intervenu tout au long du week-end. Ici, lors des laudes du samedi matin célébrées dans les locaux du collège Saint-Benoît de Habay.

Organisé par des communautés monastiques et nouvelles du diocèse ainsi que par le Service Jeunes, le SoulQuest Festival entend offrir aux participants ''un temps de ressourcement intégral''. Organisé par des communautés monastiques et nouvelles du diocèse ainsi que par le Service Jeunes, le SoulQuest Festival entend offrir aux participants ''un temps de ressourcement intégral''.

Organisé par des communautés monastiques et nouvelles du diocèse ainsi que par le Service Jeunes, le SoulQuest Festival entend offrir aux participants ''un temps de ressourcement intégral''.

Dans sa conférence, l’abbé Eric de Beuckelaer a indiqué que Dieu lui-même nous invitait au ‘Like, live, love’… Mais cela prend du temps. C’est le travail de toute une vie. Dans sa conférence, l’abbé Eric de Beuckelaer a indiqué que Dieu lui-même nous invitait au ‘Like, live, love’… Mais cela prend du temps. C’est le travail de toute une vie.

Dans sa conférence, l’abbé Eric de Beuckelaer a indiqué que Dieu lui-même nous invitait au ‘Like, live, love’… Mais cela prend du temps. C’est le travail de toute une vie.

Des groupes de partage ont permis aux jeunes de se retrouver afin notamment de rédiger les questions posées l’après-midi, lors de la table ronde. Des groupes de partage ont permis aux jeunes de se retrouver afin notamment de rédiger les questions posées l’après-midi, lors de la table ronde.

Des groupes de partage ont permis aux jeunes de se retrouver afin notamment de rédiger les questions posées l’après-midi, lors de la table ronde.

''<i>Ce n’est pas toujours facile d’être jeune et croyant. Comment réagir devant les critiques éventuelles?</i>'' L’abbé Eric de Beukelaer, Claire Jonard et Jacques Galloy ont répondu aux interpellations des jeunes. ''<i>Ce n’est pas toujours facile d’être jeune et croyant. Comment réagir devant les critiques éventuelles?</i>'' L’abbé Eric de Beukelaer, Claire Jonard et Jacques Galloy ont répondu aux interpellations des jeunes.

''Ce n’est pas toujours facile d’être jeune et croyant. Comment réagir devant les critiques éventuelles?'' L’abbé Eric de Beukelaer, Claire Jonard et Jacques Galloy ont répondu aux interpellations des jeunes.

Moment de recueillement devant le Saint-Sacrement. Les jeunes qui le souhaitaient ont pu recevoir le sacrement de réconciliation. Mgr Vancottem et d’autres prêtres étaient présents. Moment de recueillement devant le Saint-Sacrement. Les jeunes qui le souhaitaient ont pu recevoir le sacrement de réconciliation. Mgr Vancottem et d’autres prêtres étaient présents.

Moment de recueillement devant le Saint-Sacrement. Les jeunes qui le souhaitaient ont pu recevoir le sacrement de réconciliation. Mgr Vancottem et d’autres prêtres étaient présents.

Le SoulQuest a bénéficié d’un excellent accueil à Habay avec la collaboration du Père Olek et des paroissiens du secteur. Des paroissiens qui ont préparé les repas. Le SoulQuest a bénéficié d’un excellent accueil à Habay avec la collaboration du Père Olek et des paroissiens du secteur. Des paroissiens qui ont préparé les repas.

Le SoulQuest a bénéficié d’un excellent accueil à Habay avec la collaboration du Père Olek et des paroissiens du secteur. Des paroissiens qui ont préparé les repas.

Le ''Coldpaly'' chrétien, c’est le surnom de Glorious, ce groupe de ''pop louange'' catholique français. Le concert du samedi soir a attiré 350 personnes. Le ''Coldpaly'' chrétien, c’est le surnom de Glorious, ce groupe de ''pop louange'' catholique français. Le concert du samedi soir a attiré 350 personnes.

Le ''Coldpaly'' chrétien, c’est le surnom de Glorious, ce groupe de ''pop louange'' catholique français. Le concert du samedi soir a attiré 350 personnes.

Parmi les spectateurs, toutes les générations étaient représentées. L’ambiance était au rendez-vous, sans oublier des temps d’intériorité et de prière. Parmi les spectateurs, toutes les générations étaient représentées. L’ambiance était au rendez-vous, sans oublier des temps d’intériorité et de prière.

Parmi les spectateurs, toutes les générations étaient représentées. L’ambiance était au rendez-vous, sans oublier des temps d’intériorité et de prière.

La présence de Glorious à Habay était le fruit de longues démarches entamées il y a environ un an. Les chanteurs et les musiciens ont remercié les participants de leur accueil. La présence de Glorious à Habay était le fruit de longues démarches entamées il y a environ un an. Les chanteurs et les musiciens ont remercié les participants de leur accueil.

La présence de Glorious à Habay était le fruit de longues démarches entamées il y a environ un an. Les chanteurs et les musiciens ont remercié les participants de leur accueil.

C’est la Fraternité de Tibériade qui a animé les laudes du dimanche matin en l’église de Freylange. C’est la Fraternité de Tibériade qui a animé les laudes du dimanche matin en l’église de Freylange.

C’est la Fraternité de Tibériade qui a animé les laudes du dimanche matin en l’église de Freylange.

Lors de la marche vers Arlon, les jeunes étaient invités à réfléchir au thème suivant: ''Qu’est-ce que j’ai vécu durant cette Année de la miséricorde? Qu’est-ce que j’ai éventuellement raté?'' Lors de la marche vers Arlon, les jeunes étaient invités à réfléchir au thème suivant: ''Qu’est-ce que j’ai vécu durant cette Année de la miséricorde? Qu’est-ce que j’ai éventuellement raté?''

Lors de la marche vers Arlon, les jeunes étaient invités à réfléchir au thème suivant: ''Qu’est-ce que j’ai vécu durant cette Année de la miséricorde? Qu’est-ce que j’ai éventuellement raté?''

Après avoir passé la Porte sainte de l’église Saint-Martin, les jeunes ont participé à la célébration dominicale présidée par le doyen Jean-Marie Jadot. Le Père Hervé de Leffe a prononcé l’homélie. Après avoir passé la Porte sainte de l’église Saint-Martin, les jeunes ont participé à la célébration dominicale présidée par le doyen Jean-Marie Jadot. Le Père Hervé de Leffe a prononcé l’homélie.

Après avoir passé la Porte sainte de l’église Saint-Martin, les jeunes ont participé à la célébration dominicale présidée par le doyen Jean-Marie Jadot. Le Père Hervé de Leffe a prononcé l’homélie.

Avec le Jubilé des ados à Beauraing et la participation aux JMJ de Cracovie, le SoulQuest Festival était le dernier temps fort proposé par le Service Jeunes en cette Année de la miséricorde. Avec le Jubilé des ados à Beauraing et la participation aux JMJ de Cracovie, le SoulQuest Festival était le dernier temps fort proposé par le Service Jeunes en cette Année de la miséricorde.

Avec le Jubilé des ados à Beauraing et la participation aux JMJ de Cracovie, le SoulQuest Festival était le dernier temps fort proposé par le Service Jeunes en cette Année de la miséricorde.

Il s’agit d’un rendez-vous incontournable. Chaque année à la fin octobre, des jeunes se retrouvent pour faire le point sur leur vie et sur leur foi. Organisé par des communautés monastiques et nouvelles du diocèse ainsi que par le Service Jeunes, le SoulQuest Festival entend offrir aux participants ''un temps de ressourcement intégral''. Thème choisi pour le rassemblement 2016: ‘Like, live, love’… Trois mots auxquels les réseaux sociaux nous invitent chaque jour: sur Facebook ou Twitter, c’est à qui aura le plus d’amis ou de followers…
Lors de la conférence du samedi matin, l’abbé Eric de Beuckelaer, lui-même bon connaisseur de ces moyens de communication, a cependant exhorté les jeunes à la vigilance. ''Nous vivons une époque formidable du point de vue communication'', a-t-il indiqué. ''Nous avons à notre disposition des outils intéressants y compris pour partager l’Evangile. Mais attention! Il ne s’agit pas de la vraie vie. Aujourd’hui, la mode est au ‘tout, tout de suite’. On veut une réponse immédiate au SMS que l’on vient d’envoyer. Dieu nous invite aussi au ‘Like, live, love’. Mais dans le cadre d’un processus qui prend du temps. C’est le travail de toute une vie. »

Invitation à la relation
Celui qui est aussi vicaire épiscopal dans le diocèse de Liège avait commencé son intervention par un commentaire de la parabole du Bon Samaritain: ''Le Seigneur m’invite à être le prochain de ceux qu’il me confie. ‘Like, live, love’, cela commence par découvrir que Dieu m’appelle à une vie de relation. Relation avec moi-même, avec les autres et avec Dieu: un Dieu trinitaire, lui-même Dieu de relation en son mystère le plus profond.''
Jésus aussi a eu une vie tout à fait ''normale'' avant de commencer sa vie publique. L’abbé Eric de Beuckelaer en est intimement convaincu: ''C’est dans sa vie quotidienne que le Christ a pu construire le ‘Like, live, love’. C’est aussi la mission qui est confiée à chacun: développer au jour le jour une relation authentique avec le Seigneur. Un travail qui n’est jamais achevé et qu’il faut poursuivre malgré les crises physiques, psychologiques et spirituelles que rencontre tout individu.''

Avec la participation de Glorious
D’autres rendez-vous ont ponctué le week-end: des groupes de partage, une table ronde, des temps de prière, un moment d’adoration et de réconciliation... Samedi soir, près de 350 personnes se sont retrouvées dans l’église d’Habay-la-Neuve pour un concert de Glorious, un groupe de ''pop louange'' catholique français. Leur prestation a prouvé que la foi pouvait se vivre de façon vivante et dynamique, loin de l’image que l’on se fait trop souvent d’une Eglise tristounette.
Dimanche matin, après les laudes en l’église de Freylange, les participants ont marché vers Arlon. Après avoir passé la Porte sainte de l’église Saint-Martin, ils ont rejoint la nombreuse assemblée paroissiale pour une célébration présidée par l’abbé Jean-Marie Jadot, doyen d’Arlon.
Avec le Jubilé des ados à Beauraing et la participation aux JMJ de Cracovie, le SoulQuest Festival – qui faisait office de Jubilé des jeunes dans le diocèse – était le dernier temps fort proposé par le Service Jeunes en cette Année de la miséricorde. Les participants ont quitté Arlon forts d’une belle expérience.
A.S. Photos: www.soulquest.be.