Jeunes Vie du Diocèse Formations Agenda
Annéee :2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008 2007 2006 1999 
 mai 2020

En vue de se préparer aux mesures de sécurité qu’implique la reprise prochaine des célébrations publiques, les évêques de Belgique ont décidé de communiquer à tous leurs collaborateurs dix mesures concrètes qui peuvent déjà être entreprises dans les divers lieux de culte.
Depuis lundi, les séminaristes ont retrouvé le chemin des salles de cours où les mesures de distanciation sont bien évidemment respectées. Retour, pour la dernière ligne droite avant les examens, dans les auditoires habituels... et d'autres qui le sont moins. C'est ainsi que mardi après-midi, deux cours destinés aux étudiants de 4e année en théologie ont eu lieu... à la cathédrale.
Il y a quelques semaines, la difficile décision était prise d’annuler la traditionnelle neuvaine de prière à l’Esprit Saint qui a lieu chaque année en la cathédrale entre l’Ascension et la Pentecôte. La pandémie de covid-19 nous empêche en effet de nous réunir physiquement. Avec notre évêque et les membres de son Conseil épiscopal, nous vous proposons néanmoins d’être en communion tous les soirs à 18h30 pour vivre une neuvaine à distance. Le thème retenu est ''Viens, Esprit Saint''.
En période de crise, les médias d’Eglise sont essentiels pour informer, partager et valoriser Plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien!
En espérant la réouverture prochaine des églises au culte, une première décision - déjà très attendue - a été prise. Comme nous vous l'annoncions, ce lundi, les gouverneurs des provinces de Namur et de Luxembourg ont, à nouveau, autorisé la célébration des mariages et des funérailles pour autant que l'assemblée ne dépasse pas 30 personnes. Immédiatement les prêtres ont réfléchi à la manière de procéder. A Mettet, le curé est déjà passé à l'action!
Lors du dernier conseil national de sécurité, le gouvernement fédéral a annoncé l’évolution des mesures concernant les mariages et les funérailles. Les gouverneurs des provinces de Namur et Luxembourg ont signé, ces 15 et 16 mai, des arrêtés de police abrogeant celui du 25 mars et précisant les modalités de cette modification. Avec l’accord de Mgr l’évêque, les éléments suivants peuvent être communiqués aux acteurs pastoraux du diocèse.
Si vous êtes devenus suite à cette pandémie de coronavirus des fidèles de la messe télévisée vous les avez déjà vus et entendus. Et ce n'est pas fini. Emmanuël Clacens, organiste titulaire de la cathédrale Saint-Aubain et Jasmine Daoud, une soprano qui enchante elle aussi, régulièrement, l'église mère du diocèse seront les 24 et 31 mai prochains de nouveau présents devant les caméras.
“La foi aide pour demander la grâce de la patience...” annonce Marie Cunin. Maman de cinq petites filles, Marie Cunin est encore assistante paroissiale attachée au service de Cateveil. Marie, Corentin - son mari - mais aussi Lucie, Faustine, Zélie, Joséphine et Manon forment non seulement une belle grande famille très unie mais aussi très croyante. Une famille toujours confinée... L'occasion non pas de pousser la porte pour savoir comment ils vivent le confinement mais plutôt d'écouter les confidences de la jeune maman.
Les informations actuelles sur l’évolution de la pandémie ont contraint l'équipe des Pèlerinages Namurois, à regret, à annuler le pèlerinage à Lourdes par TGV qui était programmé du 3 au 9 septembre. Un pèlerinage qui rassemble, chaque année, plus de mille personnes dont de nombreux malades.
Après une nouvelle réunion en vidéoconférence, les Évêques de Belgique publient un communiqué dans lequel ils annoncent que le protocole qu'ils ont préparé, en vue d'une reprise des célébrations, est prêt
Dans leurs communiqués du 28 avril et du 5 mai, les Évêques de Belgique ont exprimé leur souhait de pouvoir reprendre les célébrations liturgiques publiques au plus vite, dans le respect des normes sanitaires. Des contacts ont été établis avec les autorités et la reprise progressive des cultes publics est examinée avec le Conseil national de Sécurité, en prévoyant toutes les règles de sécurité sanitaires. Cependant, aucune date n’a encore été annoncée par le Gouvernement Fédéral. Nous sommes donc invités à la patience, nourrie de foi et d’espérance. La reprise des célébrations paroissiales viendra : merci aux acteurs pastoraux d’y réfléchir et de commencer à coordonner mesures concrètes et agendas, en communiquant au mieux, de manière progressive, avec les paroissiens. Au niveau diocésain, quelques informations et dates peuvent déjà être communiquées, sous réserve de contretemps toujours possibles liés à la crise sanitaire.
Alors que le confinement reste encore bien d'actualité dans la vie de tous les jours, Vatican News propose à ses lecteurs comme à ses auditeurs de passer les frontières en toute légalité. Adélaïde Patrignani a ainsi réalisé l'interview du chanoine Joël Rochette, vicaire épiscopal et recteur des sanctuaires de Beauraing. Et c'est à ce titre qu'il a répondu aux questions axées sur la manière, dans la situation actuelle, un tel lieu pouvait répondre aux attentes, aux besoins de chacun.
Le souvenir du 8 mai 45 reste bien présent dans les mémoires. Un peu partout en Belgique mais pas seulement, des hommages ont été rendus. A Florennes, les enfants de maternelle étaient présents lors de l'eucharistie grâce à un bouquet de fleurs.
L'abbé Roger Gobert, vicaire épiscopal, doyen de Habay-etalle tient, en ce jour de fête des mères, un message à toutes les mamans... Mais pas seulement.
Le pape François a annoncé le 3 mai dernier lors de la prière mariale du Régina Caeli sa participation à la journée de prière et de jeûne organisée par le Haut comité pour la fraternité humaine. Ce sera ce jeudi, le 14 mai 2020. ''La prière est une valeur universelle'', soulignait-il à cette occasion.
En cette période de confinement, beaucoup d'entre nous ont (re)découvert le plaisir de cuisiner, de privilégier de bons produits du terroir. Le doyen de Walcourt, le chanoine Jean Tornafol fait partie de ceux-là. Sauf que pour lui la cuisine est quasi un art. Comme Obléix, il est tombé dans une marmite tout petit. Souvenirs gourmands à travers deux recettes. Souvenirs de gourmet.
L’improvisation et l’amateurisme n’ont pas la côte. Pourtant, dans l’Église, l’animation de jeunes est restée jusqu’ici un domaine où gérer l’impromptu et faire avec des bouts de ficelle étaient la norme. Bonne nouvelle, il est désormais aussi possible de s’y former. Découvrez Croisillon: la formation à l'animation et à l'accompagnement chrétiens de groupes de jeunes.
Depuis le début de cette pandémie, on a pu constater - en Belgique comme un peu partout dans le monde - que l'être humain ne manque pas de créativité. Pour passer le temps, on filme les exploits familiaux, les performances sportives, artistiques... Aux sanctuaires de Beauraing, l'abbé Xavier Le Paige vous propose une démarche bien plus spirituelle. Un pèlerinage 2.0 en vous filmant récitant, par exemple, un ''Je vous salue Marie''. Objectif: réaliser grâce à chacun non pas un mais quatre chapelets à prier sur la chaîne Youtube des sanctuaires. Prêts à participer à ce beau moment spirituel?
La neuvaine de prière à l’Esprit Saint préparatoire à la Pentecôte n’aura finalement pas lieu. Aucune date n’étant encore fixée pour la reprise des célébrations, Mgr Warin a pris la décision de supprimer ce temps de prière qui réunissait, chaque soir, à la cathédrale, de très nombreuses personnes.
Dans l’entité de Fosses-la-Ville, sainte Brigide a quitté sa chapelle pour aller, en totale discrétion, dans les fermes. Et son périple n’est pas terminé. Souvenir de son passage: une - jolie - photo postée sur la page Facebook du curé.
Les chefs des cultes reconnus en Belgique ont été reçus par le Ministre de la Justice Koen Geens. Mgr Guy Harpigny, Évêque de Tournai, et Mgr Johan Bonny, Évêque d’Anvers, y ont représenté le culte catholique. La réunion s’est déroulée dans un excellent esprit de travail et en bonne concertation avec l’ensemble des chefs de culte.
La lourde grille qui permet l'entrée au séminaire de Namur est fermée. Tout comme la bibliothèque, la librairie religieuse... Les différents services fonctionnent mais grâce au télétravail. Les lieux seraient-ils déserts depuis le 18 mars? Pas du tout. Ils sont une dizaine, le recteur et neuf séminaristes, à y vivre. Jamais le sentiment de former une communauté n'a été aussi fort. La prière occupe une place encore plus marquée dans leur quotidien. Prières qui s'adressent à Dieu, tout spécialement pour ceux qui souffrent, qui luttent contre ce virus, pour les victimes, pour le personnel soignant...
''C’est le mois de Marie, c’est le mois le plus beau!'' Plus jeunes, nous entendions ce cantique dans la bouche de nos parents, grands-parents… Aujourd’hui, si la dévotion à Marie continue d’habiter le cœur de nombreux anciens de nos villages, si les potales qui jalonnent rues et chemins manifestent cet attachement filial de bien des générations, il faut bien reconnaître qu’il est beaucoup moins ''à la mode'' d’honorer Marie, de la fleurir et de la prier… Et pourtant! Marie a bien des trésors à partager avec chacun de nous, hommes, femmes, enfants du XXIe siècle!
 avril 2020

La Messe chrismale, un des moments forts de l’année liturgique, a lieu durant la Semaine Sainte. Cette année, suite à la pandémie, elle n'a pu avoir lieu et a été reportée au 20 mai prochain. Même si le déconfinement débute, les célébrations liturgiques ne peuvent toujours pas se dérouler. Un nouveau report a été décidé. La Messe chrismale aura lieu, le samedi 19 septembre prochain, à Beauraing. Elle coïncidera avec le lancement de l'année pastorale.
Ce dimanche, le 3 mai, est la date retenue par l'Eglise pour vivre la 57e Journée Mondiale pour les Vocations. Prier pour les vocations, s'y intéresser, aider chacun et chacune à découvrir la vocation qui lui est propre est une tâche à mener sur le long terme. Cette mission d'importance est aussi celle de tous les baptisés. Un dimanche au cours duquel, les séminaristes sont habituellement appelés à témoigner. Cette année, suite au confinement, ce ne sera pas possible. Alors, ils ont réalisé une vidéo. Leur message: le chemin qui mène vers Dieu est un chemin de joie, de liberté.
Le confinement peut être un temps précieux pour inventer, faire place à l’inédit. Ainsi, en utilisant les nouvelles technologies, l’équipe diocésaine du Chantier Paroissial a relevé le défi de rassembler les 20 prêtres responsables des unités pastorales fondées dans le diocèse. Ce fut une belle expérience d’Eglise pleine d’enthousiasme, même si bien sûr tous aspirent à se rencontrer ''en vrai''!
C’était en mars 2019. L’Unité Pastorale ''Manhay – Saint-François'' était alors fondée par Mgr Vancottem. Dans la foulée, une équipe pastorale recevait comme mission de redynamiser la communauté chrétienne locale. Un an plus tard, c’est évidemment la crise sanitaire qui est dans les esprits. Mais force est de constater qu’elle y est l’occasion, comme en de nombreux autres endroits du diocèse, d’initiatives porteuses de sens.
Le scrutin a eu lieu et la date est aujourd'hui connue. Quentin Collin recevra l'ordination sacerdotale le dimanche 13 septembre, à 15h, à la cathédrale Saint-Aubain. Un vrai soulagement pour le futur prêtre qui, si la pandémie de coronavirus n'était passée par là, aurait dû être ordonné en juin.
Les Évêques de Belgique se sont réunis en vidéoconférence dans le but d’organiser progressivement la reprise de célébrations liturgiques publiques. Leur désir est grand de reprendre ces célébrations en concertation avec les responsables de tous les cultes reconnus en Belgique, ainsi qu’avec le Gouvernement fédéral et les entités fédérées.
Maintenant que nous nous avançons tout doucement vers la sortie du confinement imposé par la pandémie de coronavirus, le port de masques buccaux dans l'espace public devient essentiel. Objectif de #ActionNationaledeCouture avec le soutien de l'Eglise: fabriquer des milliers de masques buccaux pour se protéger mais aussi protéger les autres.
Entré dans la Compagnie de Jésus en 1962, recteur des Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix, le Père Jacques Berleur est décédé, à Wépion, le 26 avril dernier. Il avait 81 ans.
Ce 3 mai, l’Eglise nous invite à tout spécialement prier pour les vocations à l’occasion de la 57e Journée Mondiale de Prière pour les Vocations. Le pape François a écrit pour cette occasion un message dont les mots principaux sont souffrance, gratitude, courage et louange. Et si ces mots étaient pour moi? En fin d'article, retrouvez le signet, confectionné pour cette Journée Mondiale de Prière pour les Vocations, de même qu'une veillée de prière, sous format PDF (cette version ne donne que les textes. Sur demande, on peut recevoir la version avec partitions: smjn.noville@gmail.com).
Ce dimanche 26 avril, c'est depuis l'église Saint-Remacle de Marche que l'on suivra, en direct à la radio, la messe. Lorsque le doyen, l'abbé Van Vynckt a accepté que l'équipe de la RTBF s'installe, pour cinq semaines dans son église, il n'imaginait pas que le coronavirus allait tout chambouler! Mais tout est prêt pour rejoindre chacun et l'aider à prier.
Un ouvrage vient de sortir aux Editions namuroises. Signé Marthe Blanpain et intitulé ''André Lanotte homme d'art et d'espérance, 1914-2010'', le livre décrit la vie et l’œuvre du chanoine Lanotte, secrétaire de la Commission diocésaine d’art sacré et responsable de la reconstruction et de la restauration des églises endommagées dans le sud du pays durant la Deuxième Guerre mondiale.
Le 1er mai est traditionnellement, aux Sanctuaires de Beauraing, jour de lancement de la saison mariale. Cette année, étant donné la crise sanitaire, les activités prévues ce jour-là ont évidemment été annulées, y compris la marche intergénérationnelle du service Jeunes. Mais ces circonstances difficiles n’ont pas empêché l’équipe pastorale d’imaginer le traditionnel thème d’année, prévu notamment pour accompagner les pèlerins de passage dans leur démarche. En 2020, il s’agit d’un extrait de l’évangile de Jean (21,15): ''Seigneur, tu sais bien que je t’aime''.
La décision est tombée: il n'y aura pas de pèlerinage dans la cité mariale dans les prochaines semaines. Aucune décision n'a par contre été prise pour les départs programmés au-delà du 31 août. Des annulations liées bien sûr à l'épidémie de coronavirus.
Les mesures liées à l’endiguement du Coronavirus ont un impact sur le déroulement des événements, notamment religieux, qui se caractérisent par des rassemblements dans des lieux privés et sur l’espace public. Les pouvoirs locaux sont invités à communiquer largement les mesures en cours aux communautés cultuelles et associations philosophiques locales. Pierre-Yves Dermagne, ministre wallon des Pouvoirs locaux, vient de publier sur ce thème une brochure intitulée: ''Organisation de fêtes cultuelles et philosophiques durant les mesures de lutte contre la propagation du coronavirus''.
La pandémie du Covid-19 a contraint le Saint-Siège à décider de reporter d’une année les deux événements majeurs prévus en 2021 et en 2022. La Rencontre mondiale des familles aura ainsi lieu en juin 2022 à Rome et les Journées mondiales de la jeunesse en août 2023.
A un soupçon de technologie vous ajoutez un trait de débrouillardise et beaucoup, beaucoup de fraternité. Aux sanctuaires de Beauraing, cette période de pandémie a fait naître une idée: le chapelet récité, chaque soir, sur le site des apparitions peut être prié par une communauté bien plus large, celle qui se forme, à 18h30, via Facebook.
C'est devant l'autel dédié à saint Hubert, dans la basilique du même nom, que l'abbé Philippe Goosse, doyen de Saint-Hubert a tenu à adresser à tous un message de Pâques. Il invite, en cette période de pandémie, à la prière. Et de prier aussi, comme l'appelle le doyen, l'apôtre des Ardennes, guérisseur de la rage. Mais pas seulement...
En ce temps de confinement, nos habitudes sont chamboulées. Pour les catéchistes du diocèse de Namur, la recommandation de Catéveil est de reporter en début de prochaine année scolaire toute une série d’activités. Mais quand c'est possible, d'autres initiatives peuvent voir le jour. Ainsi, du côté du secteur de Bièvre-Daverdisse, Véronique Paquay, assistante paroissiale, utilise la vidéo pour rejoindre enfants et parents... chez eux.
Un hêtre, un des géants du parc de l’évêché de Namur a été abattu, voici quelques jours, par une équipe de spécialistes. Un arbre très ancien et qui mesurait plus de 25 mètres de haut. Supprimer un arbre n'est jamais une décision facile mais ce hêtre mort représentait un réel danger.
Le confinement rend créatif et permet aussi de découvrir, les personnes, sous un jour bien différent. L'Eglise ne fait pas exception! L'abbé Damien Nivelle met actuellement -l'avant- dernière touche à son doctorat. Il est en paroisse à Malonne où, avec l'abbé Décisier, il a découvert les messes retransmises via Facebook. Il s'est encore lancé dans la réalisation à moyens réduits de mini vidéos récréatives et magiques....
Equipés de leurs machines à coudre et de leur bonne volonté, des centaines de volontaires se sont organisés pour coudre les tenues du personnel soignant. Objectif: 1.200 blouses chaque jour!
''Le premier service dont nous sommes redevables aux autres, c’est de les ECOUTER. De même que le commencement de notre amour pour Dieu consiste à écouter sa parole, de même le commencement de l’amour du prochain consiste à apprendre à l’écouter.'' Ces propos du pasteur protestant Dietrich Bonhoeffer sont repris par les évêques de Belgique. L'objectif des évêques étant d'inciter tout un chacun à user de son téléphone pour prendre des nouvelles d'une personne isolée ou bien sûr aussi pour exprimer sa propre détresse.
Les Évêques belges prennent note de la décision du Conseil National de Sécurité du 15 avril 2020 de prolonger jusqu'au 3 mai 2020, les mesures d’endiguement du coronavirus. Ils remercient le Gouvernement fédéral, les Gouvernements régionaux et les différentes équipes d'experts, pour la bonne gestion de la crise du coronavirus.
L'abbé Fabian Mathot, curé de Fosses-la-Ville exerce, en cette période, comme tous ses confrères, son ministère autrement. Il raconte.
Le Cardinal Jozef De Kesel est remplacé temporairement à la tête de l'Archidiocèse de Malines-Bruxelles et comme Président de la Conférence des Evêques de Belgique. Et ce pour des raisons de santé.
La pandémie du COVID-19 n’en finit pas d’endeuiller le monde, les contaminations et décès se comptent désormais par dizaines de milliers. Cette tragédie a naturellement un impact majeur sur la vie des communautés chrétiennes. Le pape François veut venir à leur aide avec un fonds d’urgence. Il a demandé à Missio de récolter des fonds dans nos propres pays. Missio-Belgique est pleinement engagé pour aider à alimenter ce fonds et compte sur votre aide.
A Florenville comme ailleurs, les habitants sont touchés par la pandémie qui paralyse la plupart des pays de la planète. Chaque semaine, le doyen Jean-Louis Brion écrit à ses paroissiens afin de garder le contact. Le message de Pâques est aussi une réflexion à la lumière de la foi: nous célébrons la victoire du Christ sur la mort, le triomphe de la vie. Le Christ ressuscité ne meurt plus, mais il fait vivre. Confions-lui nos angoisses et nos peurs.
Cette période est difficile pour tous. Les catholiques sont tout particulièrement attristés de ne pas avoir pu célébrer la Semaine sainte et Pâques leur église paroissiale. Le diocèse de Namur, en association avec les télévisions communautaires, les réseaux sociaux et RCF Sud-Belgique, vous ont proposé de vivre certains de ces offices présidés par Mgr Warin. Des offices à revoir ici...
Romane est déçue bien sûr. Comme dix autres adultes du diocèse elle aurait dû, lors de cette veillée pascale, recevoir le baptême. La pandémie de coronavirus est venue tout chambouler. Le baptême de Romane comme de tous les autres catéchumènes (nom donné aux adultes qui se forment en attente du baptême) est reporté. Dans le diocèse, ces baptêmes auront lieu, en janvier 2021.
En ces moments particulièrement éprouvants, Mgr Warin nous invite à vivre Pâques d'une autre manière que d'habitude. De manière moins extérieure… mais tout aussi joyeuse, car ''depuis le premier matin de Pâques, même le couchant d’une vie est la promesse d’un jour nouveau''.
Pascal Deresteau fait bien sûr partie des artistes confinés. Pas question pour autant de ne plus chanter, de ne plus jouer de l'orgue... Et de ne plus créer. Il s'est mis au travail et a réalisé un montage sur le chemin de croix du Vendredi Saint. Un moment du Triduum pascal qui tient, dans son cœur, une place particulière. Les textes sont de Sœur Emmanuelle, il y a des photos mais aussi de la musique et des chants. Et ils sont de Pascal Deresteau.
Depuis le confinement, le rythme de vie de chacun a inévitablement changé. Les prêtres ne font pas exception. Ainsi à La Roche, l'abbé Pascal Roger a vu les pages de son agenda se libérer des réunions, des rencontres programmées... Pas question pour autant d'être inactif. L'abbé Roger écrit pour le site internet, pour la page Facebook. Mais surtout, il passe beaucoup de temps au téléphone à parler avec les uns et les autres, les plus isolés. Avec un leitmotiv: soutenir et communiquer. Un mode de fonctionnement qui est celui du doyen mais aussi de l'ensemble de l'équipe pastorale.
Les Évêques de Belgique demandent de faire sonner les cloches de toutes les églises, le jour de Pâques à midi. Elles seront signe d'espoir et de réconfort.
Le coronavirus s'est imposé dans tous les domaines de notre vie y compris celui de notre vie de foi. A quelques jours de Pâques, à quelques heures des offices de la Semaine Sainte, le diocèse de Namur a voulu aller à votre rencontre. En s'invitant chez vous, dans votre salon, votre bureau... Ensemble, nous allons suivre la célébration du Jeudi Saint et l'office de la Passion, la Vigile pascale et les Vêpres de Pâques par écran interposé ou via la radio. Deux des enregistrements ont eu lieu ce mardi matin. Plusieurs possibilités sont offertes - lire par ailleurs - pour vivre ce temps pascal tout en formant une communauté 2.0.
Comment les prêtres vivent-ils leur ministère en cette période de confinement? L'abbé Nicolas Baijot ordonné en juin 2018 est, depuis, à Rome où il étudie la patrologie. L'abbé Nicolas a choisi d'écrire de manière épique ce qu'il vit actuellement. Avant qu'il ne trouve ses premiers auditeurs, le jeune prêtre nous livre les premières lignes de son récit...
Un peu partout dans le diocèse, des initiatives voient le jour pour permettre aux chrétiens de vivre la Semaine Sainte. Mais pas seulement. Beaucoup de prêtres sont actifs depuis le début du confinement et veillent à ne pas ''abandonner'' les paroissiens. L'abbé Stéphane Décisier, curé de Malonne est l'un d'eux. Il se veut, plus que jamais, une oreille attentive à ses paroissiens. Si beaucoup vivent bien cette période quelques autres, plus inquiets, n'hésitent pas à téléphoner à leur curé. Pour les rejoindre tous, l'abbé Décisier qui, jusqu'à présent, n'était pas un grand fan des réseaux sociaux est quasi devenu un pro de Facebook! Chaque dimanche, la messe y est diffusée en direct et il en ira de même pour les célébrations et offices de la Semaine Sainte. Une autre manière de faire communauté.
Nos églises restent ouvertes mais vigilance! La preuve à la collégiale de Florennes.
Mgr Pierre Warin a tenu, dans un message, à s'adresser aux détenus. Des hommes et des femmes actuellement emprisonnés dans les prisons du pays et plus particulièrement dans les établissements implantés dans le diocèse.
C’est dans un contexte bien difficile que nous nous apprêtons à entrer dans la Semaine Sainte. Cette semaine nous conduit à la fête de Pâques, sommet de l’année liturgique. Il nous sera impossible de vivre les célébrations de la même manière que les autres années. C’est un véritable déchirement. Parmi les célébrations marquantes, pour les chrétiens pratiquants comme pour les non pratiquants, il y a le dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur. Cette année, il n’y aura pas de bénédiction des rameaux.
Les Services de pastorale liturgique et de catéchèse (Catéveil) mettent à disposition de celles et ceux qui le souhaitent des outils pour vivre et célébrer la Semaine Sainte dans le contexte particulier de cette année lié au Coronavirus.
En raison du confinement actuel, la traditionnelle Journée Mondiale de la Jeunesse ne pourra pas avoir lieu le 5 avril prochain, jour du Dimanche des Rameaux. C’est pourquoi la Pastorale des Jeunes lance six défis… pour rester vivant!
 mars 2020

Le diocèse de Namur encourage tous les diocésains à recevoir avec bienveillance les consignes transmises par la Conférence des évêques de Belgique ces 23 et 30 mars derniers. Elles allient sens des responsabilités, citoyenneté et foi vive nourrie d’espérance. Les pasteurs et les diverses équipes pastorales chercheront à les mettre en oeuvre, faisant preuve de créativité et d’esprit de communion diocésaine. Les consignes ci-après viennent compléter et préciser les choses, comme y invitait le communiqué du 30 mars.
Michel Libert a bien du mal à rester serein face aux conditions de vie précaires d'hommes et de femmes, de familles qu'il rencontre régulièrement. Des personnes pour qui, un jour, la vie a dérapé. Leur solution: vivre dans un domaine comme Michel Libert appelle pudiquement ces espaces qui ont été longtemps des lieux de vacances avant d'accueillir des caravanes très souvent en mauvais état. Pour tous, le diacre permanent d'Hastière est une oreille attentive mais pas seulement.
La communauté des Béatitudes organisera fin juin et fin septembre deux pèlerinages en Pologne sur le thème: ''La Miséricorde et moi!'' Ces voyages vous emmèneront à la rencontre de grands témoins de la Miséricorde. Au programme: la visite de lieux où le Seigneur s’est manifesté et se manifeste encore aujourd’hui: Lagiewniki, Wadowice, Częstochowa, Kalwaria, Cracovie... Laurent Deroux, membre de la communauté de Thy-le-Château témoigne de son engagement avec son épouse: ''Nous voulions devenir apôtres de la Miséricorde!''
Le chanoine Philippe Masson est curé-doyen principal de Philippeville-Florennes. Marcheur depuis toujours - ou presque - il est comme tous ceux qui vivent, qui marchent dans l'Entre-Sambre-et-Meuse dépité. Par la situation que notre pays traverse mais aussi par ces marches qui n'auront pas lieu, par ces processions comme dit le chanoine dédiées à un saint supprimées. La plume du chanoine Masson est moins légère que de coutume. Alors pour nous faire sourire - on en a bien besoin - il nous livre aussi une homélie de 2019 où il faisait la démonstration que les marches mériteraient le label écoresponsable!
Le virus corona nous oblige à une extrême prudence. Les Evêques de Belgique ont donc décidé ce 30 mars 2020, que les célébrations de confirmation et des premières communions prévues entre Pâques et la Pentecôte n’auront pas lieu à la date prévue. Les confirmations sont reportées aux mois de septembre ou d’octobre. Les premières communions sont reportées à la prochaine année scolaire.
Alors que le temps de confinement vient d'être prolongé et ce n'est sans doute pas terminé, il faut plus que jamais s'occuper. L'abbé Bernard Van Vynckt, doyen de Marche, est un amoureux du wallon. Il a été choisi par le Comité Central de Wallonie pour célébrer la messe en wallon - une institution- du lundi des Fêtes de Wallonie, à Namur. Il succède ainsi à l'abbé Paul Malherbe. Mais ce n'est pas la seule messe qu'il célèbre dans cette langue wallonne qu'il aime tant. Et pour mieux la maîtriser mais aussi la respecter, il continue à suivre des cours. Il nous propose un texte sur le thème... du coronavirus. Lisez-le, relisez-le et tentez de tout comprendre. La traduction se trouve en dessous du texte. Attention, on ne triche pas!
Le Pélé Ados (12-16 ans), le Pélé Jeunes (17-24 ans) et le Pélé Jeunes 25/35 (25-35 ans) sont les 3 groupes de jeunes des Pèlerinages Namurois. Chaque année, au mois de juillet, ces jeunes partent en pèlerinages à Lourdes. Découverte des Sanctuaires et de l'histoire de Bernadette, veillée festive, marche en montagne, jeux, célébrations et sacrement de réconciliation sont au programme de cette semaine incroyable.
Cette pandémie, on ne vous apprend rien (!), a des répercussions sur tous les aspects de nos vies que ce soit la vie de famille, la vie sociale d'une manière générale, sur le travail... mais aussi sur notre vie spirituelle. L'Eglise s'est montrée très réactive en multipliant les retransmissions de célébrations. L'Eglise diocésaine se veut elle aussi innovante, proche de ses fidèles. Dans plusieurs paroisses, les célébrations sont filmées, enregistrées avant d'être diffusées sur facebook, sur le site internet de la paroisse.
Bouger, c'est non seulement recommandé mais cela devient tout simplement indispensable en cette période de confinement. Avec ce beau soleil, l'envie de se mettre ou de se remettre au jogging vient peut-être vous titiller. L'abbé Fernand Stréber, 64 ans, n'a pas attendu d'être bloqué chez lui pour ressentir le besoin de sortir, de faire du sport. Joggeur depuis plus de 40 ans avec, à son actif, plus de 50.000 km parcourus sur le bitume ou dans les bois, il était tout désigné pour parler de son sport mais aussi donner quelques conseils. Avec un maître mot: prudence.
Les autorités wallonnes imposent dorénavant la tenue des funérailles en plein air et en présence d’un maximum de 15 personnes, afin de limiter au maximum les risques de propagation de la maladie. Notre évêque, Mgr Warin, demande que l’Eglise diocésaine s’inscrive pleinement dans cet effort commun. Il demande à chaque prêtre ou officiant sollicité pour des funérailles d’y répondre positivement, en manifestant sa compassion pour les familles endeuillées.
Les célébrations et les collectes du Carême de partage n’ont pas lieu. Comprenant tout à fait la nécessité du confinement indispensable pour protéger la santé de tous, Entraide et Fraternité est en pensée fraternelle avec toutes les communautés chrétiennes. N’annulez pas pour autant votre solidarité avec les pays pauvres. Aujourd’hui plus que jamais, il est essentiel de vivre ce Carême comme un temps de prière, de conversion et de partage fraternel.
En ce moment si particulier, l'évêque de Namur invite ses diocésains à tenir en éveil l'espérance. Mgr Warin pense particulièrement au personnel soignant ''qui s'investit totalement''.
La propagation du coronavirus contraint toutes les autorités et institutions publiques de notre pays à une extrême prudence. L'Église veut, elle aussi, endiguer la propagation de ce virus. Les évêques de Belgique ont dès lors décidé de prolonger la suspension de toutes les célébrations religieuses publiques et ce jusqu'au 19 avril inclus. Les services liturgiques de la Semaine Sainte sont donc suspendus. Ce mardi, des informations propres au diocèse de Namur seront communiquées.
Le cardinal Jozef De Kesel, président de la Conférence des évêques de Belgique, vient d'enregistrer deux vidéos et être ainsi au plus proche des chrétiens bien sûr mais aussi des hommes et des femmes qui ont bien besoin de soutien et de paroles réconfortantes.
Le mercredi 25 mars, les chrétiens fêteront l'Annonciation: la Vierge Marie reçoit l'annonce d'une Bonne Nouvelle dans sa vie et pour le monde. Si elle s'interroge, l'ange la rassure: ''Rien n'est impossible à Dieu.'' En ces temps difficiles, le diocèse de Namur invite, ce jour-là, tous les chrétiens et, au-delà tous les hommes et femmes de bonne volonté à exprimer, par un geste, leur communion et leur soutien avec tous ceux qui souffrent de la pandémie du coronavirus... et avec tous ceux qui s'engagent à la combattre: médecins, infirmiers, soignants, pharmaciens, forces de l'ordre, chercheurs.
Depuis hier midi, après la décision du Conseil National de Sécurité, notre pays est en confinement général, avec cependant des exceptions qui évitent un lockdown intégral. Le chanoine Jean-Marie Huet, vicaire épiscopal, adresse aux fabriciens quelques recommandations.
A partir de ce mercredi 18 mars, à midi, l’Évêché de Namur applique les mesures décidées par le Gouvernement. Ainsi, les bureaux de l'administration sont fermés jusqu'au 5 avril inclus. Le télétravail est d'application, vos interlocuteurs habituels peuvent être contactés, en priorité, par mail. Le numéro général, le 081 25 10 80 reste opérationnel et peut vous fournir, le cas échéant, d'autres précisions. Nous vous remercions pour votre compréhension. Nous vous souhaitons de bien prendre soin de vous et des autres.
Chaque année, ce sont des centaines de curieux, d'amoureux du patrimoine, qui passent par l'église de Florenville. Tous sont séduits par la beauté des lieux. Pour les aider à apprécier la richesse de l'édifice, Christian Robinet et l'abbé Jean-Louis Brion, doyen de Florenville se sont mis au travail. Ils signent, aujourd'hui, une publication ''Eglise Notre-Dame de l'Assomption Florenville Guide du visiteur'' . Publication disponible au Syndicat d'initiative. Au fil des pages, ils proposent un itinéraire à suivre pour découvrir le lieu à travers l'histoire, l'architecture... Une promenade qui n'exclut pas la dimension spirituelle.
Dans cette crise sanitaire liée au CoVid19 que traverse notre pays, le cardinal Jozef De Kesel a souhaité s’adresser directement aux fidèles à travers une lettre par laquelle il nous invite à vivre ce carême, chemin vers Pâques, en profonde communion. Et ce malgré la situation inédite de suspension de toutes les célébrations et eucharisties.
Dans un précédent message posté sur Facebook et sur le site Internet du diocèse de Namur, nous vous annoncions la retransmission sur YouTube de toute une série de célébrations présidées par Mgr Warin. Etant donné les dernières dispositions gouvernementales, ces célébrations ont dû être annulées. Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser. Pour info, chaque jour, sur le site du diocèse (www.diocesedenamur.be) en cliquant sur l'onglet ''Spécial COVID-19'' le Service diocésain de Pastorale liturgique propose les lectures et l'homélie du jour qui sera rédigée par des prêtres et des diacres du diocèse .
Envie de voyager? Oui mais voyager autrement en participant, par exemple, à un pèlerinage. Ou encore en s'inscrivant à un voyage riche en rencontres, en découvertes. Les Pèlerinages Namurois et Terre de sens sont des incontournables avant de faire votre choix. Avec évidemment en cette période de pandémie toutes les réserves d'usage: les voyages pouvant faire l'objet d'un report voire d'une annulation.
Attention! Etant donné les dispositions prises au niveau du Gouvernement et de l’Eglise de Belgique, bon nombre d’activités annoncées sur le site Internet du diocèse de Namur et/ou dans la revue Communications risquent d’être annulées ou reportées.
Les autorités civiles ont pris des mesures plus restrictives contre le Covid 19. Seules des funérailles en cercle restreint sont possibles. Ainsi les baptêmes et mariages religieux ne sont plus autorisés, même avec un nombre d'invités limité.
Jeudi, lors de la conférence épiscopale, les évêques de Belgique prenaient plusieurs décisions dont celle de supprimer les célébrations liturgiques jusqu'au moins le 3 avril. Ce dimanche, c'était le premier dimanche ''sans messe.''
Depuis ce samedi 14 mars, comme partout dans le pays, des mesures de sécurité afin d'éviter la propagation du coronavirus sont prises au niveau du Séminaire de Namur. Mesures qui concernent les séminaristes mais aussi les étudiants, comme les membres de communautés, les laïcs... qui y suivent les cours. Des mesures de précaution qui concernent encore la bibliothèque du séminaire comme le CDD.
24 heures pour découvrir la joie. C’est ce qu’a récemment proposé un petit groupe d’acteurs pastoraux (prêtre, séminariste, assistante paroissiale et laïc) aux jeunes du Sud-Luxembourg, dans le magnifique cadre de l’abbaye d’Orval.
En complément au communiqué des évêques de Belgique du 12 mars dernier concernant les dispositions à prendre en raison de l'épidémie du coronavirus, le diocèse a pris diverses dispositions. Le diocèse de Namur encourage ainsi la prière personnelle de tous les baptisés pour vivre, dans la foi, l’espérance et la charité, le temps d’épreuve actuel. La prière inspirée de la prière du pape François, sera diffusée et priée largement dans notre diocèse - à découvrir dans la rubrique spiritualité.
La 10e Journée diocésaine du Chantier Paroissial aurait dû avoir lieu le samedi 21 mars à l’Institut Sainte-Julie à Marche-en-Famenne, avec comme intervenants le cardinal Jozef De Kesel et Mgr Pierre Warin. Cette journée est annulée en raison des mesures sanitaires liées au Coronavirus.
Les évêques de Belgique réunis, ce jeudi, en conférence épiscopale ont pris plusieurs décisions suite à l'épidémie de coronavirus. Les messes sont ainsi supprimées à partir de ce samedi 14 mars et jusqu'au 3 avril au moins. Les églises resteront ouvertes pour permettre, à chacun, d'aller y prier.
Rideau! Dimanche, c'était la dernière de la pièce ''Les apparitions de Marie à Beauraing''. Une pièce qui, au fil de trois saisons déjà, a su séduire des centaines et des centaines de fidèles de Beauraing en général et de la Vierge au cœur d'or en particulier. Vous n'avez pas encore eu la possibilité d'assister à cette pièce? Il faudra être patient mais rassurez-vous une quatrième saison est d'ores et déjà prévue en 2021.
Cette année, l’appel décisif et l’inscription du nom des catéchumènes que Dieu fait don à notre Eglise diocésaine a eu lieu en la Cathédrale Saint-Aubain de Namur, au cours de l’Eucharistie du 1er dimanche de carême présidée par Mgr Warin.
Alice et Luca sont un rien impressionnés à leur arrivée à l'évêché de Namur. Futurs confirmés, ils ont profité des vacances de carnaval pour rencontrer Mgr Warin et lui poser des questions sur sa mission mais pas seulement. Ils l'ont encore interrogé sur le sacrement de confirmation. Une discussion qui a été filmée. L'idée de Catéveil à l'origine de ce tournage: aider les catéchistes à parler de la confirmation aux futurs confirmands. ''Notre souci, explique Isabelle Maissin, responsable de la catéchèse, est encore de renforcer le lien à l'évêque.
Le défi climatique et environnemental auquel nous sommes confrontés nous concerne et nous touche tous. Nous avons besoin d’audace pour entreprendre un chemin de conversion. L’audace de changer notre mode de vie et notre mode de développement. Nous sommes appelés, chacune et chacun, à prendre soin de la planète et des plus pauvres. Le Carême se présente à nous pour y œuvrer avec les partenaires haïtiens d’Entraide et Fraternité. Deux d’entre eux iront prochainement à votre rencontre à travers tout le diocèse.
Dimanche dernier, comme les autres catéchumènes du diocèse, Romane a répondu ''me voici'' à l'évêque. L'appel décisif qui avait lieu à la cathédrale Saint-Aubain marque la fin du catéchuménat pour les adultes qui se préparent au baptême. Pour Romane, 25 ans, la préparation au baptême a démarré il y a un an. L'appel décisif est un pas de plus sur la longue route, pour les adultes, du baptême. Baptême qui, pour tous, aura lieu lors de la veillée pascale. ''J'ai hâte'' explique la jeune femme. Hâte d'être, comme elle le dit, une enfant de Dieu.
Le gouvernement appelle à la vigilance et à prendre des précautions concernant le coronavirus Covid-19. Les évêques de Belgique invitent chacun à prendre des précautions.
 février 2020

Ces dernières semaines voire encore plus ces derniers jours, Ligny aurait dû vivre dans l'effervescence voire l'excitation. A la place, à Ligny, c’est la désolation tant du côté des membres de la Confrérie de la Passion que chez les fidèles de cette forme de théâtre religieux. Cette année, la Passion ne sera pas jouée. Sibret est l'autre lieu où, dans le diocèse, la passion et la mort du Christ sont mis en scène. Les représentations ont lieu tous les deux ans. Le prochain rendez-vous est fixé en 2021.
En ce temps de Carême, comment (re)mettre la Parole de Dieu au cœur de nos vies? Comment faire plus de place à Dieu et aux autres? Comment se faire pauvre parmi les pauvres? Trois personnes témoignent des petites actions concrètes qu’elles ont mises en place.
Juste avant d’ordonner Mgr Lode Van Hecke, le nouvel évêque de Gand, lors d’une cérémonie sobre mais chaleureuse, le cardinal Jozef De Kesel a explicitement demandé à l’ancien abbé d’Orval de ''garder l’âme du moine''.
Créée en 1970 à l’initiative d’une équipe de professeurs de la Faculté de théologie, la Revue théologique de Louvain fêtera ses 50 ans en 2020. Le comité de direction a souhaité marquer cet anniversaire par une rencontre scientifique qui aura lieu à Louvain-la-Neuve les jeudi 26 et vendredi 27 mars 2020.
Comment allier catéchèse et liturgie? Voilà le thème qui avait été choisi pour la neuvième Journée diocésaine de la catéchèse. Samedi dernier, catéchistes et amis de la catéchèse se sont retrouvés à Beauraing pour y réfléchir. En matinée, Arnaud Join-Lambert, professeur de théologie pratique et de liturgie à l’UCL, a proposé ''Des clés pour célébrer ensemble''. L’après-midi, les participants ont pris part aux ateliers.
C’est toujours autour de la fête des apparitions de Lourdes, le 11 février, que se tient l’Assemblée Générale annuelle de l’Hospitalité du diocèse. Cette journée est un temps de formation, d’assemblée et de prière. Elle vient d'avoir lieu à Beauraing.
Cette année, le Carême débutera le mercredi 26 février et, avec lui, la campagne de solidarité d’Entraide et Fraternité. En 2020, le Carême de partage sera pour les communautés chrétiennes l’occasion de se mobiliser aux côtés du peuple haïtien qui compte parmi les premières victimes du changement climatique.
Le Père Jean-Marie Petitclerc voilà un nom bien connu de ceux qui sont investis au niveau des jeunes. Il sera, pour deux conférences, dans le diocèse au cours de ce mois de mars. Il est l’invité, le 6 mars, à Marloie, de la Pastorale familiale et le lendemain du Service jeunes. Ce sera cette fois à Rochefort, à l’abbaye Saint-Remy. Deux rendez-vous pour des publics différents mais avec un objectif commun: faire connaître Dieu aux plus jeunes.
Prendre l'avion, c'est rapide, pratique mais c'est aussi polluant. Les Pèlerinages Namurois qui, chaque année, font voyager des centaines de personnes à travers le monde l'ont bien compris. Ils ont instauré, et ce pour la troisième année maintenant, une taxe. Elle est payée par chaque voyageur et représente le montant pour compenser les effets des émissions des gaz à effet de serre provoqués par son voyage. L'argent via Caritas Butare sert à planter des arbres mais pas seulement au Rwanda ...
''Ça c'est pour toi.'' Voilà ce que Jean-Pol Druart s'est dit en apprenant, à la fin du Concile Vatican II, que le diaconat permanent était rétabli. Rien que d'en parler, on sent l'émotion dans sa voix. Ce souhait sera son secret durant bien des années. Ordonné en 2005, Jean-Pol Druart est un diacre très occupé: il est investi dans la pastorale familiale, tient des permanences au Bric-à-Brac... Il est aussi diacre à la cathédrale et Mgr Warin lui a encore demandé d'être son cérémoniaire lorsqu'il est présent à la cathédrale. Une mission qui demande organisation et rigueur.
Le pape François a nommé, c'était en novembre dernier, le Père abbé Lode Van Hecke de l'abbaye cistercienne Notre-Dame d'Orval, comme évêque de Gand. Pour la première fois en Belgique, un moine trappiste va occuper les fonctions d'évêque. Le nouvel évêque: ''Le temps que nous aurons dans cet épiscopat sera limité. Raison de plus pour nous concentrer sur l'essentiel et ne pas nous perdre dans des choses secondaires. Ainsi, l'Esprit de discernement sera souvent appelé (et invoqué). Mais il ne demande rien de mieux et c'est son travail.''
Dès 8h30, ce lundi, les premiers bénévoles étaient déjà au travail. Ils avaient investi la vaste salle de réunion dans les locaux des Pèlerinages Namurois. Devant eux les 17.000 exemplaires de la revue Salve regina qui présente, dans ce numéro, non seulement les pèlerinages pour les mois à venir mais aussi les voyages organisés par Terre de Sens.
Les Pèlerins de Bouge remontent sur scène avec ''Le Mystère de la Passion''. Deux représentations sont prévues, dans le diocèse. Rendez-vous à Saint-Servais et à Dinant. Une troupe constituée d'hommes et de femmes porteurs d'un handicap et qui feront vivre, au public, avec amour et pudeur les derniers moments du Christ. Au-delà de ce théâtre religieux, la dimension humaine est essentielle. C'est encore une sensibilisation à la richesse de la différence.
C’est après avoir contribué à la restauration de la collégiale de Ciney effondrée lors de la tempête de 2010 que l’ancien doyen de Ciney a quitté la capitale du Condroz. Il a été nommé, par l'évêque, doyen à à Beauraing. C’est un jour de tempête, ce dimanche 9 février , que son successeur, l’abbé Pascal Marie Jerumanis, a été installé comme curé-doyen de Ciney par Mgr Pierre Warin. Comme un vent nouveau souffle sur Ciney avec de nouveaux défis! Pour l’accueillir, les fidèles ont répondu en nombre: paroissiens de Ciney et de tout le doyenné, et même de Moustier-sur-Sambre où l’abbé Pascal Marie a été curé ces 10 dernières années.
Ce samedi 9 février, à Bellefontaine, dans le doyenné de Gedinne, une trentaine d’enfants, issus des 16 villages du secteur de Bièvre/Daverdisse, ont pu mieux connaître l’apôtre Pierre… Il s’agissait d’une activité proposée dans le cadre de leur préparation à la confirmation.
Le 2 février dernier, une centaine de consacrées et consacrés du diocèse de Namur ont vécu à Beauraing une journée très fraternelle. La joie des rencontres et des retrouvailles était palpable chez les participants, venus pour célébrer la journée de la vie consacrée. Thème de la rencontre: qu’est-ce que Catherine de Sienne dit à la vie consacrée aujourd’hui?
En ce 12 février 2020, jour anniversaire de la mort de sœur Dorothy Mae Stang, une religieuse américaine naturalisée brésilienne, assassinée en 2005, une conférence de presse s’est tenue à Rome, au Vatican, pour présenter la nouvelle exhortation apostolique du pape François, ''Querida Amazonia''. Sœur Dorothy appartenait à la congrégation des Sœurs de Notre-Dame de Namur où elle y était enseignante.
La presse a relayé les changements qui vont intervenir, dans les prochains mois, dans le diocèse de Namur. Ainsi le doyen ff d'Arlon, l'abbé Mungimur sera le prochain doyen de Virton. L'abbé Pascal Roger quittera ses fonctions de doyen de La Roche pour endosser celles de doyen d'Arlon. Le nom de son successeur n'est pas encore connu. Le départ prochain de l'abbé Wenceslas Mungimur a suscité des réactions, Mgr Warin a tenu à réagir.
A l'occasion de la 28e Journée mondiale du malade qui a lieu ce 11 février, le pape François a tenu à adresser un message.
Ce mercredi 12 février, à l'INDA, une table ronde sur le thème ''Religions et laïcité, amies ou ennemies? Religions, philosophies et laïcité arlonaises réfléchissent''aura lieu à Arlon. Des représentants des cultes et de la laïcité seront présents.
Avant d'aller au rendez-vous fixé par Mgr Pierre Warin, l'abbé Pascal-Marie Jerumanis s'est plongé dans la prière. ''Je savais que l'évêque allait me demander quelque chose. Et quand l'évêque adresse une demande, il faut se rendre disponible.'' L'abbé Jerumanis a donc répondu favorablement à la proposition qui lui était faite. Ce dimanche 9 février, à 10h30, à la collégiale de Ciney, il sera installé dans ses nouvelles fonctions succédant ainsi à l'abbé Pierre Renard devenu doyen de Beauraing.
www.idfnamur et www.fonalux.be, voilà les deux sites de référence dans le diocèse pour tout connaître des formations qui vous sont proposées tout au long de l'année pastorale. Les cours programmés pour le second semestre vont reprendre. Il est temps de vous inscrire. A noter que le cours de l'abbé Thiry axé sur des questions spéciales de métaphysique n'aura pas lieu.
Quand un aumônier militaire en charge du poste depuis plus de 30 ans rencontre un autre aumônier qui entre lui en fonction, ils ne peuvent que partager des anecdotes, de belles histoires... L'abbé Roger Gobert, doyen de Habay, vicaire épiscopal renonce à son poste d'aumônier militaire à la base aérienne de Florennes. ''A un certain âge, si on veut encore être crédible, il faut savoir passer la main.'' Il est remplacé par le chanoine Philippe Masson, curé-doyen de Philippeville-Florennes.
Pour la 10e année consécutive, le Chantier Paroissial vous convie à sa journée diocésaine qui aura lieu le samedi 21 mars à Marche-en-Famenne. Une journée placée sous le thème de la ''Présence d’Eglise dans la société d’aujourd’hui''. Le cardinal Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles, accompagnera la réflexion des participants. Mgr Pierre Warin, évêque de Namur, partagera quant à lui ses projets, ses rêves, ses défis pour l’Eglise diocésaine. Il est à noter que ce rendez-vous fera office de première journée de formation diocésaine pour l'ensemble des acteurs pastoraux.
Nous poursuivons notre série de rencontres avec des diacres du diocèse. Une manière de mieux appréhender ce ministère qui vient de fêter, c’était le 27  décembre 2019, les 50 ans de la première ordination. Rencontre avec Jacques Dessaucy ou encore “Monsieur Médias”. Un surnom qu'il a porté tant dans ses activités professionnelles que, comme aujourd'hui encore, dans son ministère diaconal.
Du 25 au 27 mars, une marche ''spécial jeunes'' vers Namur sera proposée aux écoles qui désirent sensibiliser leurs élèves aux thématiques portées par le projet Jai Jagat, une marche-rencontres pour une transition écologique et sociale. Le Service Jeunes participe.
 janvier 2020

Lors de leurs journées d'étude, les évêques de Belgique se sont penchés, cette année, sur la question suivante: ''Quels sont les éléments importants pour la mission d’évangélisation de l’Eglise aujourd’hui?'' Les évêques en ont discuté les lundi 27 et mardi 28 janvier à l'abbaye des Prémontrés de Grimbergen où ils étaient réunis. Ils avaient invité les professeurs Christoph Theobald et Guido Vanheeswijck en tant qu'orateurs.
Le portrait de Mgr François de Buisseret, cinquième évêque du diocèse de Namur, a fait son entrée dans le Musée diocésain de Namur installé dans la cathédrale. Un tableau imposant porté par trois de ses descendants: Charles-Antoine, Thierry et Humbert Lagasse de Locht. Ils ont décidé d'en faire don à l'évêché à la condition que cette toile, une huile, soit présentée aux visiteurs. Il faudra faire preuve d'un peu de patience avant de pouvoir l'admirer, l'espace muséal faisant, actuellement, l'objet d'une réorganisation.
Ce week-end, dans l'Eglise, la vie consacrée sera mise à l'honneur. A Salzinnes, la paroisse Sainte-Julienne a ainsi prévu, ce samedi 1er et ce dimanche 2 février des animations pour les adultes comme pour les enfants. Et pour tous, il y aura aussi des crêpes.
Le 2 février, fête de la Présentation du Seigneur au Temple, est en même temps la Journée mondiale de la vie consacrée. A cette occasion, Mgr Warin rend hommage aux consacrées et consacrés.
C’est devenu une tradition: chaque 19 mars, jour de la fête de saint Joseph, qu’importe la météo, qu’importe le jour de la semaine, une bande d’hommes se met en marche dans la province de Luxembourg.
Que l’on parle transhumanisme – l’homme augmenté et refaçonné – ou que l’on annonce un effondrement prochain de notre civilisation thermo-industrielle, tous seront d’accord pour voir dans notre époque une période de transition vers autre chose. Un monde prend fin, un nouveau tarde à apparaître… Ce thème de la transition sera au cœur de la cinquième édition de RivEspérance qui aura lieu à l’Aula Magna de Louvain-la-Neuve, du vendredi 23 au samedi 24 octobre.
Pour la 3e année consécutive, la pièce de théâtre sur les apparitions de Marie à Beauraing va être jouée à l’INDSC. Si la troupe a été quelque peu renouvelée, la pièce demeure un beau moyen de se (re)plonger dans ces événements des années 1930… sous un angle original et parfois décalé. Rendez-vous les dimanches 26 janvier, 9 février et 8 mars.
Ce dimanche 2 février, l'Eglise célèbre la Présentation du Seigneur au Temple, c'est aussi le dimanche de la vie consacrée. Au niveau du diocèse, une journée est organisée autour de Catherine de Sienne et de la vie consacrée aujourd'hui. Cette fête est encore l'occasion de donner la parole, en l'occurrence ici à des religieuses, qui racontent leur quotidien, abordent leur vocation. Aujourd'hui, rencontre avec Sœur Fedeliya et Sœur Bernadette de la congrégation des Petites Sœurs des Pauvres. Une autre rencontre est prévue avec Sœur Marie Octavie des Sœurs de la Providence. A suivre.
Pour Soeur Fedeliya comme pour Soeur Bernadette, la journée a démarré il y a plusieurs heures déjà. Il est à peine 9h et elles arpentent les longs couloirs du home Saint-Joseph, la maison de repos des Petites Sœurs des Pauvres, un large sourire aux lèvres. Toutes deux prennent le temps d'échanger un petit mot avec les personnes croisées des pensionnaires bien sûr mais aussi des laïcs, des bénévoles... Des hommes et des femmes qui, au quotidien les aident à vivre leur charisme: rendre les personnes âgées accueillies heureuses. La force de ces religieuses? Une vie de prière riche: ''c'est notre socle'' disent-elles. Rencontre dans le cadre de la Journée de la vie consacrée.
Ce dimanche 26 janvier, nous célébrerons le ''Dimanche de la Parole de Dieu'', institué le 30 septembre dernier par le pape François dans sa lettre apostolique en forme de ''motu proprio'' intitulée Aperuit illis. Un dépliant, rédigé par la commission interdiocésaine de la pastorale liturgique (CIPL), propose par ailleurs quelques idées de gestes à poser durant la célébration.
La Semaine de l'unité a débuté vendredi dernier et se terminera samedi prochain. Vous n'avez pu encore y participer? Des rendez-vous sont encore proposés dans le diocèse ce jeudi et ce vendredi. Au centre des célébrations, des rencontres... l'Eglise mennonite des Pays-Bas, Eglise témoin pour cette année.
La Maison du patrimoine médiéval mosan (MPMM) accueille jusqu’au 1er mars prochain, une exposition intitulée ''Les saints, gardiens de nos églises”. Elle présente une trentaine de statues de saints qui appartiennent aux églises mais aussi aux paroisses de l’entité de Dinant et de la région. Par ailleurs, Terre de sens vous invite, le 29 février, à une découverte de l'exposition mais pas seulement.
Voilà une tradition aussi sympathique que gourmande. L'épiphanie permet non seulement de se souhaiter une belle année mais aussi de partager un temps de convivialité. Chaque année, la radio RCF Sud-Belgique en profite pour réunir autour non pas d'une galette mais de plusieurs galettes des producteurs mais aussi des auditeurs, des donateurs....
Quelle belle après-midi! L'église Saint-Martin de Beauraing était comble pour accueillir le nouveau doyen, l'abbé Pierre Renard, et son frère Philippe, lui aussi prêtre. Ils sont arrivés il y a quelques jours dans la cité mariale et ont passé leurs premières nuits au presbytère. L'abbé Pierre Renard était précédemment doyen de Ciney. Des choristes des paroisses du doyenné étaient rassemblés pour chanter ensemble en ce jour de fête. Car vraiment, ce fut un jour de fête, vécu ensemble, en communauté.
Dans un monde divisé et fragmenté, le pape François nous demande de prier, en ce mois de janvier, pour que les chrétiens, les croyants d’autres religions et toutes les personnes de bonne volonté promeuvent ensemble la paix et la justice dans le monde.
En début d'année, il est de tradition de se souhaiter le meilleur. L'occasion de se retrouver pour partager un moment chaleureux. Mgr Pierre Warin, nouvel évêque de Namur, avait convié, à l'heure des Vêpres tous ceux et celles qui, au quotidien, s'investissent pour faire connaître la Parole de Dieu.
Il y a quelques jours, le village de Bande, dans le doyenné de Marche-en-Famenne, commémorait les 75 ans du massacre par la Gestapo de 34 jeunes du village et des environs. Près de 500 personnes ont participé à la célébration d’hommage présidée par Mgr Pierre Warin.
En écoutant Paul Verbeeren se raconter on ne peut que saluer une vie tellement bien remplie, si riche. Et ce n'est pas fini! Il s'est ainsi occupé de la réinsertion, par le travail, de jeunes toxicomanes avant d'enseigner et d'être choisi pour occuper les fonctions d'inspecteur de l'enseignement. Depuis peu, il accompagne des personnes incarcérées, voilà une nouvelle voie qu'il pourrait bien explorer, une fois à la retraite. Ce qui le pousse? Paul Verbeeren est diacre. Sa vie, il ne peut la concevoir sans être au service de l'humain, de la société. Son credo: être là où l'Eglise n'est pas.
À l’occasion de la Semaine de l’unité 2020 (18-25 janvier), les chrétiens de toutes les Églises du monde entier sont invités à se pencher ensemble sur un thème commun et un texte biblique, afin de renouveler leurs efforts et leurs prières pour la réconciliation et l’unité. Dans notre diocèse, c’est l’Eglise mennonite des Pays-Bas qui sera invitée à proposer son témoignage.
Arnaud Join-Lambert, professeur de théologie pratique et de liturgie à l’UCL, sera l’invité de la prochaine Journée de la catéchèse qui aura lieu le samedi 15 février à Beauraing. Thème de la rencontre: ''Des clés pour célébrer ensemble''.
Le samedi 7 mars, le Service Jeunes vous invite à sa journée annuelle de rencontre et de formation pour tous les acteurs de Bonne Nouvelle auprès des jeunes. L’intervenant principal sera le Père Jean-Marie Petitclerc (photo), prêtre salésien, éducateur spécialisé.
Comment distinguer un calice d'un ciboire? Tous les objets orfévrés sont-ils en argent et en or? Comment entretenir correctement le métal? Tant de questions trouveront leurs réponses à la fois dans la nouvelle exposition du CIPAR intitulée ''D'or et d'argent, l'orfèvrerie liturgique'' et dans la publication ''L'orfèvrerie liturgique: sens, histoire et conservation''.
Ces lundis 13, 20 et 27 janvier et le 3 février, quatre soirées de formation aborderont le thème du sens de la vie. Dans le diocèse de Namur, rendez-vous à Salzinnes.